D'ar Merc'her 25 a viz Meurzh 2015.

Demat d'an holl,

Cet article pour présenter Lise Queffelec épouse Dumasy.

 

Mise à jour du 22/3/2017: Lise Queffelec élue présidente des 3 universités de Grenoble, désormais réunies et dénommées "Universite Grenoble-Alpes". Voir paragraphe §5

Gourc'hemennoù, brav ! itron Queffelec

Youenn Ar C'heveleg - YAC'H

 

Portrait_3

Plan de l'article:

1) Biographie

2) Articles de presse

3) Lignée patri-linéaire

4) Photographies de livres

5) Lise Dumasy présidente de l'université Grenoble-Alpes (Janvier 2016)

 

Pour en savoir plus sur le blog lire: Liste des articles du blog Queffelec a-drak

______________________________________________________________________________________________________________________________

1) Biographie:

 

Fonctions :

 Enseignant-chercheur
 Présidente de l’université Stendhal-Grenoble 3
 Présidente de l’ADUDA (Agence de Développement Universitaire Drôme-Ardèche)

 

Disciplines enseignées :
 Littérature française XIXe-XXe siècles

 

Thèmes de recherche :
 Roman-feuilleton, roman populaire, XIXe-XXe siècles
 Histoire de la littérature et de la critique, XIXe-XXe siècles
 Littérature et sciences
 Histoire littéraire et histoire culturelle

 

Curriculum vitae :

 

 1973 - 1977 Elève de l’Ecole Normale Supérieure de jeunes filles (Sèvres/Ulm)
 1974 Licences de Lettres classiques et de Philosophie (Paris IV - Sorbonne)
 1975 Maîtrise de Philosophie (esthétique). Paris IV - Sorbonne
 1976 Agrégation de Lettres Classiques (rang : 8e)
 1977 - 1978 Visiting assistant à l’université de Princeton (New-Jersey)
 1978 - 1980 Professeur agrégée en collège et lycée
 1980 - 1984 Assistante de la Commission nationale d’édition des œuvres d’A. de Tocqueville (CNRS)
 1983 Doctorat de 3ème cycle “ Naissance du roman populaire moderne à l’époque romantique : le roman-feuilleton de La Presse de 1836 à 1848 ”, Mention TB. (Paris IV - Sorbonne)
 1984 - 1987 Boursière de la Fondation Thiers (Institut de France - CNRS -)
 1987 - 1988 Boursière de la Fondation Humboldt : séjour d’étude et de recherche au département de Romanistique de l’université de Mannheim
 1988 - 1992 Maître de conférences de littérature française à l’université Stendhal - Grenoble III
 1992 Habilitation : “ Modernité, Roman, anthropologie culturelle ” Université Stendhal-Grenoble III
1992- Professeur de littérature française à l’université Stendhal- Grenoble III
 1996-1997 Professeur invitée à l’université de Mannheim (semestre de printemps)

 

RESPONSABILITES ADMINISTRATIVES ET SCIENTIFIQUES :

 

 1992-1995 Direction du département de langue, littérature et civilisation française de l’UFR de lettres classiques et modernes
 1994-1999 Direction du groupe de recherches ECRIRE (équipe de recherche
 sur les crises de la représentation, XIXème-XXème siècles, EA 1980)
 1996-1999 Directrice-adjointe de l’UFR de lettres, membre du Conseil de l’UFR de Lettres
 1996 - 2009 : Vice-Présidente de la Commission de Spécialistes 9ème section
 1990-1992, et 1997-2001 Membre du Conseil Scientifique de l’université Stendhal
 1998-2000 Membre du Comité National du CNRS (section 35)
 1999-2004 Présidente de l’université Stendhal-Grenoble III
 2000-2001 Présidente de la Conférence académique des présidents d’université de Grenoble
 2001-2003 Présidente de Grenoble Pôle européen universitaire et scientifique, et de l’Agence de développement universitaire Drôme-Ardèche
 2002-2009 Membre du CNESER (Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche)
 2004-2008 Directrice des ELLUG (éditions littéraires et linguistiques de l’Université de Grenoble
 2005- 2008 Présidente de l’Association des éditeurs de la recherche et de l’enseignement supérieur
 Membre du comité éditorial d’ENS-éditions (Lyon)
 2007-2012 Membre du Comité national de la recherche scientifique
Depuis 2008 Présidente de l’université Stendhal-Grenoble 3
2010-2013 Présidente de l’Agence de Développement Universitaire Drôme-Ardèche (ADUDA)

 

Principales publications en volumes (depuis 2000) :

Ouvrages :

De la Démocratie en Amérique, étude littéraire, Paris, Atlande, 2004 (p. 11-200 et 272-285).S. Chaudier et N. Dazord ont rédigé la partie stylistique ("le travail du texte") de cet ouvrage.
De la Démocratie en Amérique, Littérature et politique, analyse littéraire, dans la collection L’Agrégation de Lettres modernes, dir. G. Conesa et F.Neveu, Paris, Colin, 2005.

 

Direction ou codirection d’ouvrages :

De l’argumentation à la fiction. Passages. N° 57 (mai 2000) de Recherches et Travaux, Université Stendhal, textes réunis et présentés par L.Dumasy.
Pamphlet, utopie, manifeste XIXe-XXe, textes réunis par L. Dumasy et C.Massol, et introduits par L. Dumasy, l’Harmattan, Paris, coll. “utopie”, 2001.
Stendhal, Balzac, Dumas, un Récit romantique ?, textes réunis par L. Dumasy, C. Massol et MR Corrédor, et préfacés par L. Dumasy, P. U. du Mirail, coll. Cribles, 2007.
Médecine, Sciences de la vie et littérature, en France et en Europe, de la Révolution à nos jours, 3volumes, textes réunis par L. Dumasy et H. Spengler, introduction générale et introduction des volumes 1et 3 par L. Dumasy, introduction du volume 2 par H. Spengler, en cours de publication chez Droz, Genève.
Le Moment idéologique, entre émergence de la Littérature et constitution des sciences de l’homme, textes réunis et préfacés par Y. Citton et L. Dumasy, préfacés, en cours de publication chez ENS éditions, Lyon.

 

Thèses :

Naissance du roman populaire moderne à l’époque romantique :
Etude du roman-feuilleton de LA PRESSE de 1836 à 1848. Thèse de Troisième Cycle, Université de Paris IV, 1983, 659 p.
Modernité, roman, anthropologie culturelle, texte présenté pour l’habilitation à diriger des recherches, Université Stendhal-Grenoble III, janvier 1992.

 

Monographies :

Le Roman-feuilleton français au XIXème siècle, Paris, P.U.F., Que sais-je ?, 1989. Cet ouvrage, épuisé, est mis en ligne sur le site de la revue canadienne en ligne Belphégor ( http://etc.dal.ca/belphegor). Il en constitue le volume 7, n°1, novembre 2007.
La Querelle du roman-feuilleton (littérature, presse et politique : un débat précurseur, 1836-1848). Ellug, Grenoble, 1999.
De la Démocratie en Amérique, étude littéraire, Paris, Atlande, 2004 (p. 11-200 et 272-285).S. Chaudier et N. Dazord ont rédigé la partie stylistique ("le travail du texte") de cet ouvrage.
De la Démocratie en Amérique, Littérature et politique, analyse littéraire, dans la collection L’Agrégation de Lettres modernes,, dir. G. Conesa et F.Neveu, Paris, Colin, 2005.

 

Editions savantes :

Edition préfacée et annotée de la Correspondance étrangère (Amérique et Europe continentale) d’Alexis de Tocqueville, en collaboration avec F. Mélonio, t. VII des Oeuvres complètes, Paris, Gallimard, 1986.
Oeuvres choisies de Tocqueville, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1991, en collaboration avec F. Mélonio et A. Jardin. Ma part personnelle : établissement du texte, annotation critique et préfaces des Voyages en Angleterre, en Irlande et en Suisse, et du Rapport de Tocqueville sur le livre de Cherbuliez, De la démocratie en Suisse. Etablissement du texte des travaux sur l’Inde.
Edition annotée de Correspondance et Ecrits locaux d’Alexis de Tocqueville, t.X, Oeuvres complètes , Paris, Gallimard, 1995.

 

Direction ou codirection de numéros de revues :

Jouer à se faire peur, textes réunis par P. Glaudes et L. Queffélec. Hors série n° 12 - 1994 de Recherches et Travaux de l’université de Grenoble. Texte introductif de L. Queffélec.
Que prouve la littérature ? Fiction et argumentation, Revue 19/20, n° 3, mars 1997, textes réunis et introduits par J.F. Louette et L. Queffélec-Dumasy.
De l’argumentation à la fiction. Passages. N° 57 (mai 2000) de Recherches et Travaux, Université Stendhal, textes réunis et présentés par L.Dumasy.

 

Articles (dans revues avec comité de lecture :)

 “ Inscription romanesque de la femme au XIXème siècle : le cas du roman-feuilleton sous la monarchie de Juillet ” : Revue d’Histoire littéraire de la France, 1986/2.
 “ Le Lecteur du roman comme lectrice : statégies romanesques et stratégies critiques sous la Monarchie de Juillet ”, Romantisme, n° 53, automne 1986.
 “ La Vieille fille ou la science des mythes en roman-feuilleton ”, L’Année balzacienne, 1988.
 “ Peuple et roman à l’époque romantique : le débat autour du roman-feuilleton sous la Monarchie de Juillet ” Trames, Limoges, 1988.
 “ L’Auteur en personne dans le roman populaire : Dumas, Sue ”, Tapis Franc, revue du roman populaire, n° 2, 1989.
 “ La figure du bourreau dans l’œuvre de Balzac ” L’Année balzacienne 1990.
 “ Figuration de la violence dans le roman : de l’avant à l’après 1789 (Sade, Rétif, Dumas ”, R.H.L.F. 1990 n° 4 - 5.
 “ L’herméneutique balzacienne : le jeu de l’interprétation et le jeu de la séduction dans Les Chouans ” Recherches et Travaux de l’Université de Grenoble, n° 38, Hommage à Jean-Hervé Donnard, “ De Balzac à Claudel ”, 1990
 "Arthur d’Eugène Sue ou l’exploration du romanesque Tapis-Franc, revue du roman populaire, n° 3 (1990).
 “ La femme héroïne et martyre dans le roman sentimental fin de siècle ”, Trames, Limoges, 1990.
 “ Jules Sandeau, ou qu’est-ce le roman honnête ? ”, R.H.L.F., 1991/2.
 “ Ironie et fantastique chez P. Féval ”, dans Recherches et Travaux de l’Université de Grenoble, n° 40, Hommage à René Bourgeois, ˜L’ironie˝, 1991.
 “ Les Habits noirs de Paul Féval : le roman au miroir ” dans Recherches et travaux n° 43, “ Crise de la représentation ”, 1993
 “ Tocqueville : philosophie, morale et politique ”, L’Agora (Québec) novembre 1995.
 “Argumentation/Fiction : Dumas, Michelet et la révolution française”, revue 19/20, n°3, mars 1997.
 “Roman dramatique et théâtre de la Révolution : Création et Rédemption d’A. Dumas”, 19/20, mars 1998.
 “La séparation du champ politique et du champ culturel au XIXè siècle” dans "Littérature et Politique : France/Allemagne", Recherches et Travaux, n°56, 1999.
 "Vallès et le roman populaire : critique et création d’un écrivain engagé" dans "Vallès et la littérature populaire", Autour de Vallès, Revue de lectures et d’études vallésiennes, n°37, juin 2007.
 "La postérité fictionnelle de Dumas : étude de trois réécritures du Comte de Monte-Cristo", dans "Les vies parallèles d’Alexandre Dumas", textes réunis par Charles Grivel, Revue des sciences humaines, n° 290, 2/ 2008, pp 171-194.

 

Communications publiées ou à paraître :

 “ Contre -révolution, guerre civile ou résurgence du passé : la Vendée dans le roman-feuilleton de 1836 à 1848 ” communication au colloque “ Vendée, Chouannerie, Littérature ”, Université d’Angers, décembre 1985, publiée dans les Actes du colloque. Presses de l’université d’Angers, 1986.
 “ L’exotisme dans le roman d’aventures au XIXème siècle ” : comunication au colloque “ Exotisme ”, Université de La Réunion, 7-12 mars 1988, publiée dans L’exotisme, Cahiers CRLH-CIRAOI, n° 5, 1988, Didier édition.
 “ Héros et Personnage˝, Communication au colloque “ Personnage et Histoire littéraire ”, Université de Toulouse le Mirail, mars 1990. Parue dans Personnage et Histoire littéraire, textes recueillis et présentés par P. Glaudes et Y. Reuter, Coll. “ Chemins cliniques ”, Toulouse, P.U. du Mirail, 1991.
 “Pour une étude du roman populaire : questions de méthode”, dans Problèmes de l’écriture populaire au XIXè siècle, R. Bellet et P. Régnier ed., P.U. Limoges, 1998.
 “ Chéri - Bibi, héros anarchiste ? ”, communication au colloque Littérature et anarchie, 24-26 mars 1994, Grenoble. Publié aux P.U.M., Toulouse, 1998.
 “Du roman feuilleton au feuilleton télévisé : mythe et fiction”, communication au colloque De l’écrit à l’écran, Limoges, mai 1998, publié aux PULIM, avril 2000.
 “La relève romanesque de l’utopie politique à la fin du XIXè siècle”, communication au colloque Pamphlet, utopie, manifeste, XIXè-XXè siècles. Université Stendhal-Grenoble III, novembre 1997. Paru chez l’Harmattan, février 2001.
 "L’autorité du romancier populaire dans la France du XIXème siècle", communication au colloque international La Fabrication de l’auteur, Université de Sherbrooke (Canada), 12-15 juin 2006 (version remaniée publiée dans La Fabrication de l’auteur, ouvrage collectif sous la direction de Marie-Pier Luneau et Josée Vincent, Québec, éditions Nota Bene, 2010).
 "Dumas et Ponson du Terrail sous le Second Empire : idéologie et esthétique", communication au colloque international de Limoges, "Idéologies et stratégies argumentatives dans les récits imprimés de grande consommation", 23-24 novembre 2006, en ligne sur le site de la revue électronique Belphégor.
 "Les Mohicans de Paris d’Alexandre Dumas : fiction autobiographique et fiction politique, ou comment être romantique sous le Second Empire ?", communication à la journée d’études sur Le Mousquetaire, Université de Liège, 7-8 décembre 2006 (version remaniée publiée dans un ouvrage collectif sur le Mousquetaire, aux éditions de l’université de Liège, voir ci-dessous).
 "Correspondance et genèse du texte : Tocqueville, un dialogue créateur", conférence prononcée au séminaire de l’ITEM sur "correspondances et genèse de l’œuvre", 12 mai 2007. A paraître en 2011.
 "La publication en feuilletons d’une autobiographie : Histoire de ma vie de George Sand dans la Presse", communication au colloque "George Sand et la presse", université de Montpellier 3, 19-21 juin 2008, paru dans George Sand journaliste, sous la direction de Marie-Eve Thérenty, Publications de l’université de Saint-Etienne, 2011.
 "Vallès et la bohème", communication au colloque international de Toronto, "Bohème sans frontière", Université de Toronto, 10-13 décembre 2008, version remaniée parue dans Bohème sans frontière, sous la direction de Pascal Brissette et Anthony Glinoer, Presses universitaires de Rennes, 2010.
 « L’enjeu du plaisir dans la réception critique du roman populaire au XIXe siècle », communication au colloque international de Leeds, « Finding the Plot. On the Importance of Storytelling in Popular Fictions », Université de Leeds, 14-16 avril 2010.

 

Conférences :

 Participation à l’émission “ Une vie, une œuvre : Paul Féval ”, 1ère diffusion sur France-Culture, 4 mai 1995.
 Conférence au Conseil général de la Manche, Saint-Lô, 26 janvier 1996, sur "Tocqueville et la vie politique locale"
 Participation au séminaire de C. Lemieux sur la presse, à l’EHESS, (exposé sur l’argumentation des critiques adressées au roman-feuilleton au XIXème siècle), 27janvier 2003.
 Conférence d’agrégation à l’université de Toulouse-Le Mirail sur Tocqueville ("Tocqueville et les passions démocratiques"), novembre 2004.
 Conférence pour les journées de l’agrégation en ligne, à Grenoble, le 28 janvier 2005, sur De la démocratie en Amérique, t.2, de Tocqueville : étude littéraire de la quatrième partie, ch. 8 : "Vue générale du sujet".
 Conférence à la journée d’études sur Le Mousquetaire, à l’ENS-LSH de Lyon, le 8 novembre 2005 : Le Mousquetaire d’Alexandre Dumas dans le contexte du roman-feuilleton de son temps.
 Conférence à la journée d’études sur "la civilisation du journal" (direction D. Kalifa, A. Vaillant, P. Régnier), Paris 1, 16janvier 2006 : "Ponson du Terrail feuilletoniste du Second Empire".
 Conférence aux "Ateliers du livre", BNF, 16 mai 2006 : "succès populaires et succès littéraires au XIXe siècle, le cas du roman"
 Participation au débat "Edition publique/édition privée", lors des Rencontres du livre en sciences humaines, organisées par la Maison des sciences de l’homme, Paris, 24 février 2008.
 Participation à l’émission de France 2 "Secrets d’histoire" sur Robin des Bois, diffusée le 30 mars 2008.
 Conférence aux Archives départementales de Haute-Savoie (Annecy) sur "littérature, presse et politique au milieu du XIXe siècle", 26 février 2008.

 

Collaborations à des ouvrages collectifs :

 Collaboration au Précis de littérature française du XIXe siècle, dir. M. Ambrière, Paris, PUF, 1990.
 Collaboration au Dictionnaire universel des littératures, dir. B. Didier, Paris, PUF, 1991.
 Collaboration au Dictionnaire des œuvres littéraires de langue française et au Dictionnaire des littératures, dir. D. Couty et J.P. de Beaumarchais, Paris, Bordas, 1994.
 Collaboration au Dictionnaire du XIXè siècle européen, dir. M. Ambrière, Paris, PUF, 1997.
 Collaboration à l’Anthologie des textes sur la représentation, dir. P. Glaudes, Toulouse, P.U.M., 2000.
 Collaboration au Dictionnaire du roman populaire francophone, Paris, Nouveau Monde éditions, 2007 (articles sur Roger de Beauvoir, Elie Berthet, Samuel-Henri Berthoud, Comtesse Dash, Adolphe d’Ennery, Emmanuel Gonzalès, Les Habits noirs, Invention du roman-feuilleton, Alphonse Karr, Henri de Kock, Gabriel de La Landelle, Paul Lacroix (bibliophile Jacob), Mémoires d’un médecin, Joseph Méry, Pères et fils, Emile Richebourg).
 "Eugène de Mirecourt : de l’indignation comme fonds de commerce", collaboration à l’ouvrage collectif sur L’Indignation objet d’histoire, XIX-XX, dir. Anne-Claude Ambroise-Rendu et Christian Delporte, Paris, éd. Nouveau Monde, 2008.
 Contribution à l’ouvrage Le Roman populaire en France (1836-1960), dir. L. Artiaga, éditions Autrement, collection Mémoires/Culture, 2008 (rédaction de la partie "Univers et imaginaires du roman populaire", pp. 75-95).
 Contribution à l’ouvrage Entre presse et littérature : Le Mousquetaire, journal d’Alexandre Dumas (sous la dir. de Pascal Durand et Sarah Mombert), Liège, Bibliothèque de la Faculté de Philosophie et Lettres, n° CCXCVII, 2008 (rédaction du Chapitre 10 – Les Mohicans de Paris ou comment être Romantique sous le Second Empire).
 Collaboration au Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine, sous la direction de Christian Delporte, Jean-Yves Mollier et Jean-François Sirinelli, Paris, PUF, Quadrige, 2010 (article sur le roman-feuilleton).
 Contribution à l’ouvrage collectif La Civilisation du journal, à paraître sous la direction de D. Kalifa, A. Vaillant et P. Régnier, aux éditions Nouveau Monde, Paris, en 2011 (études sur le roman-feuilleton et sur Ponson du Terrail).

 

Comptes-rendus :

 Compte-rendu du n°17 des Cahiers pour la littérature populaire, dir. R. Bonaccorsi et J. Papin, "Eugène Sue inconnu, pour la R.H.L.F., n° 4/2005
 Compte-rendu de l’ouvrage de L. Guellec, Tocqueville et les langages de la démocratie, Champion, 2004, pour Romantisme
 Compte-rendu de l’ouvrage de Nicole Mozet, Balzac et le temps, Christian Pirot, 2005, pour Romantisme

 

Informations complémentaires :

 

Autres activités :
 Responsable de deux collections aux ELLUG (Archives critiques et Savoirs littéraires et imaginaires scientifiques)

 

Organisation de colloques internationaux :
 Voir ci-dessus (tous ont été retravaillés et publiés sous forme d’ouvrages collectifs).

 

______________________________________________________________________________________________________________________________

2) Articles de presse

 

2-1) Lise DUMASY Présidente de l'université Stendhal Grenoble 3:

Lise Dumasy préside l’université Stendhal (Grenoble 3) depuis le 17 juin 2008. Elle a déjà occupé ce poste de 1999 à 2004 avant la présidence de Patrick Chézaud. Elle a été réélue le 14 mai 2012 pour un mandat de quatre ans.

 

Ancienne élève de l’École normale supérieure de Sèvres, Lise Dumasy est titulaire d’une maîtrise de philosophie et agrégée de lettres classiques. Docteur ès Lettres et titulaire d’une habilitation à diriger des recherches, elle travaille à l’université Stendhal depuis 1988.

 

Professeur de littérature française, elle a dirigé les Ellug (Éditions littéraires et linguistiques de l’université de Grenoble) de 2004 à 2008, et l’AERES (Association des éditeurs de la recherche et de l’enseignement supérieur) devenu depuis l'ADERES. Depuis 2010 et jusqu'en octobre 2013, elle assure la présidence de l'ADUDA (Agence de développement universitaire Drôme-Ardèche). 

 

Lise Dumasy exerce son activité de recherche au sein de Traverses 19-21 (Équipe de recherche sur l’histoire, les théories et la didactique de la littérature et des arts du spectacle des 19e, 20e et 21e siècles). 

2-2) Lise Dumasy (Grenoble 3) : "J'attends de la future loi une nouvelle forme d'université":

 

lise_dumasy portrait assise

 

Camille Stromboni  |  Publié le 29.11.2012

A l'occasion du salon de L'Etudiant à Grenoble les 30 novembre et 1er décembre 2012, Lise Dumasy, présidente de l'université Stendhal Grenoble 3, fait le point sur la situation des universités grenobloises et du projet d'établissement unique.

Où en est le projet d'université unique, unissant les trois universités grenobloises, l'université de Savoie, l'INP et l'IEP ?

Il avance, même si cela reste compliqué. La volonté des trois universités grenobloises et de l'INP est bien avérée : nous souhaitons aboutir à un seul établissement. L'IEP est un peu plus frileux, car il est pris entre une logique de réseau [avec ses homologues de région] et son rattachement au site. Enfin l'université de Savoie est aussi dans une situation plus complexe, notamment parce qu'elle s'est construite justement en se détachant de Grenoble, qu'elle n'est pas géographiquement sur le même site, ou encore que les collectivités savoyardes sont très attachées à conserver une université avec la personnalité morale. Elle est donc plus indécise pour l'instant.

Nous continuons néanmoins à travailler tous ensemble, avec des groupes de travail. Plusieurs scénarios restent envisageables, même celui d'une université grenobloise et d'une université de Savoie qui y serait fortement rattachée. Nous attendons désormais la nouvelle loi, qui devrait nous donner de nouveaux outils. Nous allons en outre élire un nouveau président du PRES le 17 décembre.

Quels outils souhaitez-vous trouver dans la future loi qui clôturera le processus des Assises ?

J'attends qu'elle nous donne une nouvelle forme d'université, avec la personnalité morale, qui permettrait les subsidiarités, avec des composantes fortes au pouvoir important. Par exemple : un niveau 1 qui serait le pouvoir central, en charge de la stratégie, un niveau 2 avec des instituts, et un niveau 3 avec les UFR. A chaque fois, il faut que les décisions puissent se prendre au niveau le plus pertinent.

L'Idex (Initiative d'excellence) a-t-il favorisé, même si Grenoble n'a pas fait partie des vainqueurs, le rapprochement ?

Nous étions déjà très proches et l'Idex ne nous a pas réellement aidés. C'était un très bon projet scientifique, ce qui correspondait à la commande, mais cela ne concernait donc qu'une partie de nos forces. Notre projet actuel est plus ambitieux, intégrant toutes nos dimensions, avec une vraie association des organismes de recherche.

Où se situe le projet d'université de Rhône Alpes ?

Jean-Jack Queyranne [président du conseil régional] l'a bien expliqué : il ne s'agit pas du tout d'un projet de création d'université au sens propre, mais d'une coordination renforcée entre les universités et écoles de la région. Nous en avons bien besoin, surtout les universités qui se sont un peu éloignées avec les RCE [responsabilités et compétences élargies] et l'autonomie.

Beaucoup d'universités sont en difficulté budgétaire. Est-ce le cas de Grenoble 3 ?

Nous sommes comme tout le monde : nous fonctionnons au plus juste, avec difficulté. Nous n'avons pas coupé dans notre offre de formation, même si nous avons été obligés de prendre des mesures comme l'augmentation du nombre d'étudiants par groupe, ou la limitation des enseignements en petits effectifs, ce qui est problématique si l'on veut assurer une large palette de formations.

Cela reste jusqu'ici tenable, mais nous venons tout juste de passer aux RCE [en 2012] et je suis très inquiète pour l'an prochain.  

2-3) Portrait d'université : Stendhal-Grenoble 3, une autre vision des langues

 

 

Portrait_5

 

Isabelle Dautresme  |  Publié le 10.07.2013 à 14H02, mis à jour le 24.03.2015

"Quand on voit le niveau en langue des étudiants, repenser les modalités d'enseignement est une urgence", relève la présidente de l'université Stendhal-Grenoble 3, Lise Dumasy. C'est ce à quoi s'emploie justement l'établissement grenoblois depuis de nombreuses années. Avec une reconnaissance récente : son projet Innova-langues a été retenu en 2012 dans le cadre des Idefi (initiatives d'excellence en formations innovantes).

L'objectif ? Changer les pratiques pédagogiques afin de permettre au plus grand nombre d'étudiants d'atteindre un niveau B2 certifié du CECRL (Cadre européen commun de référence pour les langues). "On réfléchit à de nouveaux référentiels d'enseignement et à des protocoles d'individualisation de la formation qui sortent de la norme et qui rompent avec les pratiques et habitudes", explique Monica Masperi, directrice du département Lansad (Langues pour spécialistes d'autres disciplines), porteur du projet qui a obtenu une dotation de 4 millions d'euros dans le cadre du grand emprunt.

D'ailleurs, ce qui a particulièrement plu au jury Idefi, c'est le côté imaginatif du projet concernant notamment l'apprentissage linguistique par le chant, la danse ou le théâtre", s'amuse la jeune femme.

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

3) Lignée patri-linéaire

Légende: ° = naissance, x = mariage, + = décès

Lise Queffelec x Dumasy (° 18/6/1954, École normale supérieure de Sèvres, maîtrise de philosophie, agrégée de lettres classiques, docteur ès lettres) fille de:

Marcel Marie Queffelec x Paulette Georgette HARAN (° 2/9/1927 à Loctudy, x 24/9/1949 à Saint Sauves, + 18/10/2001 à Pont l'Abbé), d'où 2 enfants, fils de:

Marcel Louis Marie Queffelec x Marie Auygustine STRUILLOU (° 13/9/1902 à Loctudy, x 6/9/1926 à Loctudy, + 11/6/1974 à Le Guivinec, guetteur sémaphorique) d'où 1 enfants, fils de:

René Jean Le Queffelec x Jeanne MONOT (° 13/12/1860 à Loctudy K/friant, x 26/8/1885 à Loctudy, + 25/8/1931 à Pont l'Abbé) d'où 13 enfants, fils de:

René Le Queffelec x Marie Corentine LE CARO (° 10/6/1825 à Treffiagat K/varch, x 2/7/1852 à Loctudy, + 8/2/1872 à Loctudy K/friant) d'où 9 enfants, fils de:

Guillaume Le Queffelec x Marie LE DONGE (° 16/11/1784 à Loctudy Langeriguen, x 8/11/1815 à Treffiagat, + 17/3/1851 à Treffiagat K/varch, marin pêcheur) d'où 11 enfants, fils de:

Guillaume Le Queffelec x Jeanne LE BLEVEC (° 11/3/1757 à Plomeur moulin à mer, x 5/6/1780 à Loctudy, + 12/9/1820 à Treffiagat K/varch) d'où  5 enfants, fils de:

 

 

Yves x Catherine LE DEREDEC (° 8/9/1709 à Plonivel, x 8/2/1734 à Penmarc'h, + 15/9/1767 à Treffiagat K/varc'h, meunier au moulin à mer du Guilvinec) d'où 11 enfants, fils de:

Yves Le Queffelec  x Anne CORIOU (° # 1677 Loctudy, x 26/9/1707 à Plonivel, + 5/3/1734 à Plomeur, meunier à Kervereguin puis au moulin à mer du Guilvinec) d'où 8 enfants, fils de:

Jean Le Queffelec x Jeanne HERY (° # 1650 Briec, x # 1675 Briec, + Jeanne 19/4/1718 au Moulin de Kervereguin en Loctudy, + Jean 24/6/1684 à Lisle en Briec, meuniers à Lisle en Briec puis à Kervereguin en Loctudy) d'où 4 enfants au moins, fils de:

? x ?

_______________________________________________________________________________________________________________________________

4) Photographies de livres

 

PICT5707

PICT5706

 

PICT5746

 

PICT5747

__________________________________________________________________________________________________________________________

5) Lise Dumasy présidente de l'université Grenoble-Alpes (Janvier 2016)

 

 

 

Lise Dumasy élue présidente de l'Université Grenoble Alpes

Source: Acteurs de l'économie

 

 

lise-dumasy 7 janvier 2016

 

 

 

 

 

Grenoble Alpes, issue de la fusion des trois universités grenobloises, a élu Lise Dumasy à la présidence de l'établissement.

 

Lise Dumasy est la première présidente de l'université Grenoble Alpes. Ancienne élève de l'École normale supérieure de Sèvres, titulaire d'une maîtrise de philosophie, agrégée de lettres classiques, docteur ès lettres et titulaire d'une habilitation à diriger les recherches, Lise Dumasy travaille à l'Université Stendhal depuis 1988. Mariée et mère de deux enfants, elle est professeure de littérature française et exerce son activité de recherche au sein de l'unité mixte de recherche Litt&arts.

 

De nombreuses responsabilités

 

Lise Dumasy a été notamment directrice des éditions littéraires et linguistiques de l'Université de Grenoble de 2004 à 2008. Elle a présidé durant trois ans, au cours de cette même période, l'Association des éditeurs de la recherche et de l'enseignement supérieur. Présidente de l'Université Stendhal de 1999 à 2004, elle a été de nouveau élue pour 2 mandats consécutifs en 2008 puis en 2012. Elle a au cours de ces mandats présidé la Conférence académique des présidents d'université (Capu), le pôle européen, et à deux reprises l'Agence de développement universitaire de Drôme Ardèche (Aduda).

 

Lise Dumasy a également été membre du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) de 2002 à 2009, et membre du Comité national de la recherche scientifique de 2007 à 2016. Elle est membre du directoire de l'alliance Athéna.

 

_________________________________________________________________________________________________________________________