D'ar Sul c'hwec'h warn ugent a viz Ebrel 2015.

Demat d'an holl

Cet article pour présenter l'utilisation de notre patronyme pour un élevage de chiens Pointer "Des Boutées de Quefelec" (Adresse: 13780 Cuges les Pins - France).

Le mot Kefeleg a déjà été utilisé pour nommer un chien voir l'article dans ce même blog: Un Kefelec chez les du Plessis d'Argentré

Plan de l'article:

1) Message du créateur de lélevage, M. Pascal Loré

2) Le site des Boutées de Quefelec

 ______________________________________________________________________________________________________________________________

 1) Message du créateur de l'élevage, M. Pascal Loré

Bonsoir Monsieur Queffelec,
 
Tout d'abord je voudrais vous remercier pour avoir cité mon modeste élevage.
 
Si vous avez lu la présentation de mon élevage sur le site de chiens de France vous aurez compris que c'est la passion de la chasse des bécasses et des pointers qui ont vu mon aventure dans l'élevage commencer.
 
J'ai découvert cette magnifique chasse sportive chez moi en Provence grace à la fantastique Pointer "Ninon" d'un ami de mes parents. Ce jour là je savais que ce serait cette chasse que je pratiquerais avec des pointers.
 
Lorsque est venu pour moi le moment du choix de l'affixe de mon élevage je tenais à ce que la bécasse rusée et sauvage y ait sa place. Sans pour autant y mettre le nom de bécasse.
 
Mon premier choix au départ était "du bois des belles". Puis j'ai vu à la TV un reportage sur la chasse à la bécasse dans l'émission culte histoire naturelle et là le journaliste et écrivain cynégétique JJ Brochier à l'occasion d'un repas entres amis disait qu'en Bretagne la bécasse était surnommée Kefeleg par les bécassiers.
 
Il expliquait en suivant que Kefeleg en Breton désignait "la sorcière" et que par ses ruses la bécasse faisait penser à une sorcière. J'étais séduit par "la kefeleg" comme j'étais sous le charme des bécasses. C'était décidé "les Boutées de Quefelec" serait mon affixe d'élevage.
 
C'était en 1982, je suis Provençal, internet n'existait pas, tout comme les outils de communication actuels et je ne suis pas arrivé à trouver la bonne orthographe de kefeleg, et pourtant j'avais cherché.
 
Depuis les pointers des boutées de Quefelec ont fait leur chemin. Je rêvais de fields bécasses et Virgule des boutées de quefelec m'a permis aprés Fudji, Oli, Lara de classer et de gagner en compétitions officielles bécasses jusqu'à gagner le challenge Terra d'Oc et d'être sélectionné en équipe de France pour le Championnat d'Europe Bécasses en 2009 en Espagne.
 
Je vous enverrais de chez moi (je suis en déplacement) des photos dés mon retour.
 
Cordialement
 
Pascal Lo Ré.
 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

2) Le site des Boutées de Quefelec:

 

En-tête du site des boutées de quefelec

La Passion des Pointers et des Bécasses

La passion de la chasse m'a pris tout petit. Celle des Pointers et des Bécasses est arrivée par hasard en 1981 alors que j'avais 20 ans.

C'est un ami de mes parents Raymond qui m'a inoculé le virus sans le vouloir. Il avait une jolie pointer "Ninon" issue d'une lignée de champions de travail (à l'époque celà était plutôt rare) qu'il avait spécialisé à la bécasse.

J'étais un jeune chasseur généraliste qui cherchait sa voie. Je chassais avec un breton de pays les perdrix et faisans ainsi que les grives et palombes.

Avec ma beagle et mon fauve de Bretagne je me régalais au lapin. Mon breton m'avait bien fait tuer 2 ou 3 bécasses en 4 ans de chasse mais nous ne les cherchions pas vraiment.

Avec Raymond et Ninon ce fut la fascination. La pointer pratiquait la grande quête au bois et ce jour-là elle nous avait arrêté 7 fois des bécasses. J'ai pris un immense plaisir à chercher la chienne dans les tousques de chênes verts lorsqu'elle était à l'arrêt. Avec cette grande émotion lorsque je la retrouvait et au bout du coulé l'oiseau giclait du sol.

Depuis des pointers j'en ai eu beaucoup. Au début j'en ai acheté puis j'ai élevé en gardant à l'esprit ce que j'aimais dans ce chien. Je veux chasser avec des chiens brillants animés par une grande passion de la chasse. Je désire qu'ils chassent avec ce galop caractéristique de leur race de seigneur des chiens d'arrêt. Les pointers sont beaux quand ils courent en pointer, ils sont beaux lorsqu'ils se pétrifient à l'arrêt et coulent à la limite de la faute. Mais il faut surtout qu'ils trouvent des oiseaux et que j'ai ce sentiment de ne rien avoir laissé derrière nous.

J'élève peu, seulement 8 portées en 20 ans, mais 6 trialers et 1 Championne d'automne (Virgule) sont nés de ces portées dont Gilda chiot unique de la première portée des Boutées de Quefelec à l'origine de ma lignée. Je suis très exigeant avec les lices, il faut qu'elles me plaisent à la chasse et que si elles ne sont pas classées en field, qu'elles en aient le niveau.

Je ne garde pas une chienne qui ne me convient pas. Ce qui a fait dire à quelques chasseurs qui les ont récupérées à 2 ans que j'étais fou car les chiennes dont je ne voulais pas étaient excellentes à leurs yeux.) Pour les Mâles il faut qu'ils soient d'excellents chiens de chasse mais aussi de bons chiens de Field.

Car c'est avant tout pour assurer ma relève que je fais naître des chiots. Les nombreux courriers de chasseurs ayant possédé des "Boutées de Quefelec me prouvent que j'ai raison d'être aussi exigent.

_______________________________________________________________________________________________________________________________