D'ar Merc'her pemzek a viz Gouere 2015

Demat d'an holl, bonjour,

Ce complément suite à informations reçues du service des archives de la congrégation des Filles du Saint-Esprit.

Voir ci-dessous §2.

 

Trugarez vras, un grand merci à Soeur Anne-Marie T.

Cheun

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

D'ar Sul daouzek a viz Gouere 2015

Demat d'an holl, bonjour à tous,

Cet article pour présenter Marie-Jeanne Queffelec religieuse de la congrégation des Filles du Saint-Esprit.

Une cérémonie religieuse eut lieu le 9 août 1900 à Saint-Brieuc, l'évêque y reçut les voeux de 37 jeunes professes dont 23 issues du diocèse de Quimper et Léon.

L'une d'elle est Marie-Jeanne Queffelec dite "soeur Anathasie" de Plonevez-Porzay.

Marie-Jeanne a été élevée dans une famille de meuniers installés au village de K/yar, voir article "Les meuniers de K/yar en Plonevez-Porzay"

 

Je n'ai pas de photographie de Marie-Jeanne, mais voici son frère Jean Queffelec né le 8/2/1861 à K/yar en Plonevez-Porzay, meunier de profession comme ses ancêtres:

Jean né le 8 février 1861 à PP

__________________________________________________________________________________________________________________________ 

Autres articles relatifs à l'engagement religieux de nos familles:

François Queffelec [Famille Le Faou Rungourlay]

Clémence Queffelec [Famille Rosnoën Toul ar C'hoat]

Guillaume recteur d'Hénansal (22) [Famille Pont-Croix]

Jean-Marie Queffelec oblat [Famille Plonivel]

Queffelec frère blanc au Yaoland 1889 [Famille indéterminée]

Soeur Eusèbe de la Croix Queffellec 24/4/1898 [Famille Pleyben Penancoat]

Cyfeiliog évêque de Llandaf en Galles vers 914 [Famille indéterminée]

Jacques Queffelec prêtre à Poullan 1673-1718 [Famille Poullan]

Père Queffelec à Eaubonne [Famille Pleyben K/gogan]

Marie-Jeanne Queffelec religieuse de la congrégation des Filles du Saint-Esprit [Pleyben Penancoat]

 

_________________________________________________________________________________________________________________________

Plan de l'article:

1) Lignée patri-linéaire

2) Quelques évènements de la vie de Soeur Anathasie

3) La semaine religieuse du diocèse de Quimper et Léon

4) La congrégation des Filles du Saint-Esprit

_________________________________________________________________________________________________________________________

1) Lignée patri-linéaire

Légende: ° = naissance, x = mariage, xx = re-mariage, + = décès, # = date approximative

 

Marie-Jeanne Queffelec (° 9/1/1880 à K/Yar en Plonevez-Porzay, x sans objet,+ 16 octobre 1942 à Saint-Pever Côtes d'Armor, religieuse à la congrégation des Filles du Saint-Esprit, dite soeur Anathasie) fille de:

Jacques Marie Queffelec xx Anne LE GARREC (° 15/8/1835 à K/yar en Plonevez-Porzay, x 27/11/1856 à Plonevez-Porzay avec Louise PETIBON, xx 12/2/1859 à Plonevez-Porzay, + 10/9/1899 à Plonevez-Porzay, meunier) d'où 7 enfants, fils de:

Alain Queffelec x Marie LE TREUT (° 22/8/1810 à Plomodiern Lescobet, x 7/9/1834 à Plonevez-Porzay, xx 9/2/1848 à Plonevez-Porzay avec Marie-Anne LE TREUT, + 24/4/1875 à K/yar en Plonevez-Porzay, meunier à K/yar) d'où 7 enfants, fils de:

Alain Queffelec x Marguerite LE BRETTON (° 23/6/1762 à Plomodiern, x 9/5/1790 à Argol, + 9/12/1830 à Plomodiern Lescobet) d'où 8 enfants, fils de:

Yves Queffelec x Jeanne LE BILLON (° 4/1/1728 à Plomodiern, x 19/2/1748 à Plomodiern, + 25/6/1781 à Plomodiern Lost ar Choat) d'où 8 enfants, fils de:

Jean Queffelec x Marie BLAIZE (° 28/6/1706 à Cast, x 12/2/1725 à Plomodiern, + ?) d'où 7 enfants, fils de:

Jean Queffelec x Adelice LE BRONNEC (° #1670, x 29/2/1696 à Plomodiern, + ?, lui originaire de Cast) d'où 7 enfants, fils de:

? x ?

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

2) Quelques évènements de la vie de Soeur Anathasie.

Message de Soeur AM T. responsables des archives de la Communauté:

Marie- Jeanne QUEFFELEC, en  religion soeur Athanasie.

9 janvier 1880, nait à Plonévez-Porzay fille de Jacques et Anne GARREC.

2 août 1898, entre au  postulat/noviciat à Saint-Brieuc.

9 août 1900, fait profession.

Août 1899 on la trouve à Plouézoc'h où elle fait classe (BE obtenu en 1898 à Vannes).
1902 à 1905 elle est envoyée à  Berrien. Je constate que les 2 Marie-Jeanne Queffelec ont été ensemble à Berrien pendant  quelques années.
Mars 1905, elle est envoyée à Bléharies en Belgique, suite  aux lois interdisant l'enseignement en France aux Congréganistes.
Elle y vivra  le temps de la guerre, avec un temps de refuge à Rumegies en France, sur ordre  du commandant Anglais "le temps de neutraliser les gaz asphyxiants".
A ce sujet,  voir le télégramme (document 1) adressé à la maison-Mère par la Supérieure, pour donner des  nouvelles après les bombardements sur les maisons de Bléharies et Rongy. Elle reste à Bléharies jusqu'à la fermeture de cette maison en 1919.
1919, elle  revient à Trégueux, où elle fait de nouveau la  classe.(En pièce jointe ce  que dit la  communauté de Trégueux).
1941 elle est nommée comme économe à  Plélan-le Petit, mais tombe malade: "pleurésie, pneumonie, après quoi elle devra  avoir un repos de plusieurs mois".
En Août 1942, elle est nommée comme  Supérieure à Saint-Péver (document 2), où elle décède peu de temps après son arrivée le 16  octobre 1942. (voir annonce de son décès à la Congrégation, document 3). Pas de photo d'elle.

 

Voilà ce que j'ai pu rapidement trouver concernant  ces deux belles personnes, qui ont vécu bien des événements dans leur vie ! Je vous souhaite bonne réception et espère que  ces renseignements vous seront utiles. Bien cordialement.

 

Soeur AM T.

 

Service des Archives Filles du  Saint-Esprit
Document 1:

Telegramme de Bleharies 1918

 

 

 

Document 2:

Sr Athanasie extrait Annales Tregueux p129

 

Document 3:

Sr Athanasie deces

 

Acte de décès à Saint-Pever, le 16/10/1942:

Décès en 1942 à Saint-Pever de Marie Jeanne Queffelec

 

Transcription dans le cahier de décès de la paroisse de Saint-Pever:

QUEFFELEC Sr ATHANASIE

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

3) La semaine religieuse du diocèse de Quimper et Léon

 

La semaine religieuse du diocèse de Quimper et Léon 1900_2

 

La semaine religieuse du diocèse de Quimper et Léon 1900

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

4) La congrégation des Filles du Saint-Esprit

 

Pour plus d'informations quant à cette congrégation, voir autre article de ce même blog: Marie-Jeanne Queffelec religieuse des Filles du Saint-Esprit [Famille Pleyben Penancoat]

 

 

 

Voici une photographie de Jeanne dite "Soeur Alain du Sacré-Coeur" puis dite "Tante Soeur" (1879-1959) contemporaine de Marie-Jeanne Queffelec:

 

Soeur Jeanne religieuse fille du Saint-Esprit 1879_1959

 

 

et son histoire..... 

Le 22 août 1879, dans la maison de mes grands-parents, naissait leur premier enfant, Jeanne. Elle grandit près d'eux et des neuf frères et sœurs qui suivirent quinze années durant. Sans doute, par nécessité, seconda-t-elle quelque temps sa mère, tout en fréquentant la toute proche école paroissiale. Puis désireuse de se conformer au désir du père, peut-être aussi de continuer "à bon escient" des études qu'elle aimait, soit encore par "vocation", elle entra au Noviciat des Filles du Saint-Esprit à Saint-Brieuc où elle fit profession en 1898 et devint, en religion, Sœur Alain du Sacré Cœur et, plus tard, pour nous, familièrement "Tante Sœur".

Après quelques années d'études supérieures et quelques mois en Angleterre pour se familiariser avec la langue, elle s'en fut porter la bonne parole et ses connaissances françaises aux États-Unis, dans le Connecticut entre autres, où la congrégation bretonne avait quelques filiales bien implantées. Elle y vécut plusieurs années et en revint auréolée d'une considération accrue, d'un certain parfum d'exotisme que, pour ma part, je ressens encore et qui faisaient d'elle le personnage numéro un et aussi l'oracle de la famille. On la consultait, on l'écoutait, on se référait à son jugement.
Elle y laissa, par contre, je le sus bien plus tard, un amoureux éconduit, élève adulte de ses cours du soir. Il vint à sa suite, en 1920, à la faveur d'un voyage en France, "bonjourer" la famille impressionnée par cet étranger très courtois, avocat de profession et "millionnaire" de surcroît, murmurait-on. Je me souviens, j'avais six ans. Il fit le tour de la famille, reçu dans chaque maisonnée et remettant, à chaque enfant ébloui, un beau louis d'or, et, en prime, au bébé qu'était alors mon jeune frère, une timbale et un couvert d'argent gravés à son nom qui était aussi le sien : Joseph-Charles. Pour les petits villageois que nous étions, élevés simplement quoique sans privation, c'était une manière de bon génie, une espèce de "Père Noël" avant la lettre - si j'ose dire - cette appellation profane étant bannie et peut-être même encore inconnue de notre vocabulaire d'enfants chrétiens bien catéchisés, pour qui seul le Petit Jésus pouvait descendre dans les cheminées, en cette nuit de Noël chantée par les anges ! Cette longue nuit païenne du solstice d'hiver, des ténèbres vers la lumière.

Il s'en alla comme il était venu, nous laissant tous étonnés et... ravis.

__________________________________________________________________________________________________________________________