D'ar Sadorn trizek a viz C'hwevrer 2016

Demat d'an holl,

 

Cet article pour présenter Catherine Quefellec sous-préfète de Brioude en Haute-Loire, haut fonctionnaire de l'Etat.

__________________________________________________________________________________________________________________________

Plan de l'article:

1) Lignée patri-linéaire

2) Extraits du JORF

3) Articles de presse

__________________________________________________________________________________________________________________________

1) Lignée patri-linéaire

Légende: ° = naissance, x= mariage, xx =  re-mariage,  + = décès, # = date approximative

 

Catherine Quefellec fille de:

Hervé Quefellec x Maryvonne Augusta RANNOU, d'où 3 enfants, fils de:

Laurent Marie Quefellec x Jeanne Marie Yvonne LE SAOUT (° 27/3/1903 à Guimiliau, x 3/4/1932 à Guimiliau, + Laurent 6/4/1965 à Guimiliau, ébéniste) d'où 3 enfants, fils de:

Guillaume Marie Quefellec x Marie Angèle HERRY (° 24/7/1870 au bourg de Guimiliau, x 4/2/1899 à Guimiliau, + 14/5/1951 au bourg de Guimiliau, maçon) d'où 3 enfants, fils de:

Jean Marc Quefelec x Marie-Jeanne GUILLOU (° 10/7/1833 à Creach ar bleis en Guimiliau, x 25/7/1869 à Guimiliau, + 20/6/1917 à Guimiliau, journalier puis terrassier en 1884) d'où 2 enfants, fils de:

Guillaume Quefelec x Marie BELLEC (° 23 Prairial an II à Guiclan, x 27/1/1831 à Guimiliau, + 10/8/1884 au bourg de Guimiliau, carrier) d'où 6 enfants, fils de:

Herve Quefelec x Marie CHARLES (° 7/6/1752 à Guiclan, x 24/2/1783 à Saint Thegonnec, + 6/3/1830 à Villeneuve en  Guiclan) d'où 6 enfants, fils de:

Jean Quefelec xx Marie BRETON (° 14/5/1710 à La lande de K/Saint Gilly en Guiclan, x 18/1/1740 à Guiclan avec Magdeleine FLOCH, + Magdeleine 13/1/1741 à Le menven en Guiclan, xx 23/10/1741 à Guiclan, + Jean 21/1/1787 à Guiclan) d'où 7 enfants, fils de:

Herve Le Quefelec xx Jeanne PICHON (° 18/3/1665 à Saint Thegonnec, x 8/6/1692 à Guiclan avec Anne PRIGENT, + Anne 14/4/1893 à La lande de K/Saint Gilly en Guiclan, xx 22/8/1893 à Saint Thegonnec, + Herve 13/4/1741 à Guiclan) d'où 9 enfants, fils de:

Herve Le Quefelec x Marie LE QUEGUINER (° # 1635 à Saint Thegonnec, x # 1660 à Saint Thegonnec, + 24/12/1708 à Herlan en Saint Thegonnec) d'où 8 enfants, fils de:

Yves Le Quefelec x Isabelle RANNOU ou ROLLAND (° # 1615 à Saint Thegonnec, x # 1635 à Saint Thegonnec, + Yves 10/4/1680 à Rimpiriou en Saint Thegonnec, + Isabelle 22/8/1680 à Rimpiriou en Saint Thegonnec) d'où 1 enfant au moins, fils de:

? x ?

_________________________________________________________________________________________________________________________

2) Extraits du JORF:

 

1993 JORF_1

1993 JORF_2

2010 JORF

2010 mars JORF

 

2015 JORF

_________________________________________________________________________________________________________________________

3) Articles de presse:

 

21 août 2015 paru dans La Montagne:

2015 sous-préfète de Brive

Le milieu politique du Brivadois se doutait bien que son sous-préfet ne fêterait pas la nouvelle année 2016 en cité Saint-Julien.

Hervé Gérin occupait cette fonction depuis le 20 novembre 2012, une longévité assez rare en ces périodes de grande mobilité administrative… Pour autant, la parution au Journal Officiel, hier, du décret officialisant sa nomination au poste de directeur de cabinet du préfet de Haute-Savoie, et donc son départ, a défloré un secret visiblement bien gardé. Et comme le sous-préfet est actuellement en vacances, les Brivadois ne devraient le revoir que pour lui dire au revoir… Une passation de pouvoir qui interviendra au début du mois de septembre, et qui verra l'installation de la nouvelle sous-préfète Catherine Fourcherot.

La deuxième sous-préfète de Brioude

Cette dernière occupe actuellement le poste de directrice de cabinet du préfet de la Nièvre. Elle viendra à Brioude avec son mari et ses trois enfants. La cité Saint-Julien aura ainsi, pour la deuxième fois, une sous-préfète installée rue du 14-Juillet. La première femme à occuper ce poste était Sylvie Garrec (2001-2002).

___________________________________________________________________________________________________________________________

Le 28 août 2015 paru dans JDC:

2015 le 28 août JDC

Deux ans presque jour pour jour après son arrive dans la Nièvre, la directrice des services du cabinet du préfet, Catherine Fourcherot, quitte le département.
Catherine Fourcherot, qui avait pris ses fonctions le 3 septembre 2015 à Nevers, a été nommée sous-préfète à Brioude (Haute-Loire), succédant ainsi à Hervé Gérin.
Agnès Bonjean, qui vient de la sous-préfecture de Thiers (Puy-de-Dôme), où elle était secrétaire générale, lui succédera à la préfecture de la Nièvre le 1er septembre.

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

Le 3 septembre 2015 paru dans La Montagne:

2015 le 3 septembre sous-préfète de Brive

Après deux années passées à Nevers comme directrice de cabinet de la préfète de la Nièvre, Catherine Fourcherot vient de prendre les commandes de la sous-préfecture de Brioude.
   

« Ma boussole, c'est l'intérêt général »

«Écouter, dialoguer, échanger, accompagner… ». Il est des mots auxquels Catherine Fourcherot tient tout particulièrement. À 46 ans, la nouvelle sous-préfète de Brioude, qui vient tout juste de succéder à Hervé Gerin, affiche d'emblée sa volonté de « [se] sentir utile pour un territoire » dont elle a tout à découvrir.

« Je ne vais pas rester derrière mon bureau ! » 
Quel est votre parcours ? J'ai une formation de juriste, avec une licence de droit privé et une maîtrise de droit public et je suis diplômée de l'institut régional d'administration (IRA) de Nantes. J'ai ensuite été adjointe du chef du bureau de contrôle de légalité en Vendée, secrétaire générale adjointe, puis secrétaire générale de la sous-préfecture de Cholet, dans le Maine-et-Loire. Enfin, il y a deux ans, en septembre 2013, j'ai été nommée directrice de cabinet de la préfète de la Nièvre.

Vous allez découvrir, en devenant sous-préfète de Brioude, une nouvelle fonction, plus « exposée ». Comment l'appréhendez-vous ? Je n'ai justement aucune appréhension ! Je suis au contraire impatiente de me rendre sur le terrain, de rencontrer les élus locaux, les acteurs économiques, les responsables associatifs, les organisations syndicales agricoles… Je veux vraiment être utile à ce territoire. Dans ce sens, je pense avoir un rôle de médiateur, de facilitateur, d'accompagnement, en relation étroite avec le préfet de Haute-Loire. Je ne conçois pas ma mission en restant derrière un bureau !

Même si vous n'êtes arrivée à Brioude que la semaine dernière, avez-vous quand même eu le temps de vous informer sur les dossiers prioritaires du territoire ? J'ai déjà une idée assez précise des principales problématiques de cet arrondissement brivadois : les futures intercommunalités, l'emploi, le soutien à l'activité économique, l'agriculture, le parc naturel régional des Gorges et sources de l'Allier, la nationale 102 et la sécurité routière, en liaison avec les forces de l'ordre, ou encore le patrimoine… C'est une première vision globale que je vais bien sûr approfondir au contact du terrain. Je me laisse environ un trimestre pour avoir une bonne connaissance de ce territoire.

« Ce métier se vit à fond »

Outre vos nouvelles fonctions de sous-préfète, vous découvrez aussi une nouvelle région. Quel est votre premier ressenti ? Je la découvre sans aucune idée préconçue ! J'ai essentiellement travaillé dans l'Ouest de la France, et plus récemment dans le centre, et je sais que chaque département a ses propres problématiques. Mais je suis très sereine, notamment grâce à ma connaissance du fonctionnement des services de l'État. Et je ne suis pas là pour m'entendre dire que tout va bien !

Comment vous définissez-vous ? Je ne suis pas une spécialiste, mais une généraliste. Je veux être à l'écoute, dialoguer, être accessible et disponible… Ce qui me guide, c'est avant tout l'intérêt général. Et la passion de ce métier. Si on ne le vit pas à fond, ça ne marche pas ! Je sais que je peux aussi compter sur toute l'équipe de la sous-préfecture de Brioude pour m'épauler. Et sur la présence de ma famille à mes côtés. C'est ma bulle d'oxygène ! (*).

(*) Mme Fourcherot est mariée et mère de trois enfants, deux filles de 10 et 15 ans et un garçon de 19 ans.

__________________________________________________________________________________________________________________________

Le 7 septembre 2015 (services de l'état de la Nièvre):

2015 le 7 septembre les services de l'état de la Nièvre

Jean-Pierre Condemine, préfet de la Nièvre, a rendu un hommage soutenu à Catherine Fourcherot, sa directrice de cabinet, lors d’une réception donnée à l’occasion de son départ. Catherine Fourcherot a été nommée sous-préfète de Brioude (Haute-Loire). Elle est remplacée par Agnès Bonjean (à gauche sur la photo) depuis le 1er septembre.

 

_________________________________________________________________________________________________________________________