D'ar Gwener daou a viz Kerzu 2016

Demat d'an holl

 

Le 19/2/2017, ajout du §8, merci à Michelle MORVAN

Le 17/1/2017, ajout d'une photo prise au parc de pennaveur vers 1950, dernière photo du paragraphe 2

 

Cet article pour présenter la famille de Jean Queffelec né en 1853, fournier en 1883 puis marin goémonier en 1915 tout en étant cultivateur par ailleurs.

JEAN queffelec

 

 

Le travail était rude et réalisé en famille car l'entr'aide s'imposait.

Etré oacka ha dispacka e vec'he labour p'an deizh !

Entre ramasser et étaler à nouveau, il y avait du travail pour toute la journée !

En effet lorsque le temps était incertain et nous ne pas gâcher la récolte, il fallait sauver le précieux goémon.

La pluie blanchit les algues et leur fait perdre toute leur valeur (nutritive pour le sol et pécunière pour le commerce).

 

Les photographies m'ont été aimablement adressées par Michelle MORVAN, fille d'Yvon MORVAN x Marie-Jeanne PICHON, petite fille de Pierre Jean Joseph MORVAN x Marie Tudyne Corentine QUEFFELEC, arrière petite-fille de Jean QUEFFELEC (marin goémonier) x Marie-Jeanne LE TANTER.

D'autres éléments ainsi que des corrections ont été apportés par sa cousine Jeannine GOURMELON épouse SAINT-JALMES fille de Marie Louise MORVAN dite "Lisette" et de François GOURMELON

Leurs grands-parents ont eu une vie professionnelle exceptionnelle, des entrepreneurs dans l'âme.

Il manque encore les traces de l'activité de cabotage de légumes du pays Bigouden à Lorient. Michelle et Jeannine cherchent encore....

Trugarez vras Michelle hag Jeannine

Youenn ar c'heveleg - Yac'h

________________________________________________________________________________________________________________________

Pour en savoir plus sur le blog: Liste des articles du blog Queffelec a-drak

 

________________________________________________________________________________________________________________________

Plan de l'article:

1) Lignée patri-linéaire

2) Photographies de famille Marie-Tudyne QUEFFELEC/MORVAN

3) Les bateaux de Marie-Tudyne Corentine Queffelec et Pierre Jean Joseph MORVAN

4) Le taxi de Marie-Tudyne Corentine Queffelec et Pierre Jean Joseph MORVAN

5) Les médailles de Pierre Jean Joseph MORVAN époux de Marie-Tudyne Corentine Queffelec

6) Fiches matricules

7) Goémonier

8) Photographies de famille Mathilde Marie QUEFFELEC épouse de Jean Louis Joseph CHAFFRON (fille de Jean)

9) Photographies de famille Jean QUEFFELEC époux de Anne Marie CHAFFRON (fils de Jean)

________________________________________________________________________________________________________________________

 

1) Lignée patri-linéaire

 

Légende: ° = naissance, x = mariage, + = décès, # = date approximative

 

Jean Queffelec x Germaine Marie Eugénie MORVAN (° 21/5/1915 à Radennec en Loctudy, x 19/4/1941 à Loctudy, + Germaine ? , + Jean 20/8/1987 à Pont l'abbé, transcript à Loctudy, marin) d'où 2 enfants, fils de:

Jean Queffelec x Anne Marie CHAFFRON (° 17/11/1879 au cosquer à Larvor en Loctudy, x 19/10/1904 à Loctudy, + Anne 19/11/1966 à cité de K/gall en Loctudy, + Jean 14/2/1958 à Radennec en Loctudy, marin) d'où 4 enfants,     

Jean Le Queffelec x Marie-Jeanne LE TANTER (° 10/10/1853 à Loctudy, x 9/10/1878 à Loctudy, + Marie-Jeanne le 11/3/1934 à la Petite Forest en Loctudy, + Jean 1/6/1925 à La Forest en Loctudy, cultivateur, marin goémonier, fournier) d'où 5 enfants, fils de:

René Le Queffelec x Marie-Corentine LE GARO (° 10/6/1825 à K/varch en Treffiagat, x 2/7/1852 à Loctudy, + René 8/2/1872 à K/friant Loctudy, + Marie-Corentine 13/11/1866 à Loctudy) d'où 9 enfants, fils de:

Guillaume Le Queffelec x Marie LE DONGE (° 16/11/1784 à Loctudy Langeriguen, x 8/11/1815 à Treffiagat, + 17/3/1851 à Treffiagat K/varch, marin pêcheur) d'où 11 enfants, fils de:

Guillaume Le Queffelec x Jeanne LE BLEVEC (° 11/3/1757 à Plomeur moulin à mer, x 5/6/1780 à Loctudy, + 12/9/1820 à Treffiagat K/varch) d'où  5 enfants, fils de:

Yves x Catherine LE DEREDEC (° 8/9/1709 à Plonivel, x 8/2/1734 à Penmarc'h, + 15/9/1767 à Treffiagat K/varc'h, meunier au moulin à mer du Guilvinec) d'où 11 enfants, fils de:

Yves Le Queffelec  x Anne CORIOU (° # 1677 Loctudy, x 26/9/1707 à Plonivel, + 5/3/1734 à Plomeur, meunier à Kervereguin puis au moulin à mer du Guilvinec) d'où 8 enfants, fils de:

Jean Le Queffelec x Jeanne HERY (° # 1650, x # 1675, + Jeanne 19/4/1718 au Moulin de Kervereguin en Loctudy, + Jean 24/6/1684 à Lisle en Briec, meuniers à Lisle en Briec puis à Kervereguin en Loctudy) d'où 4 enfants au moins, fils de:

? x ?

 

________________________________________________________________________________________________________________________

 

2) Photographies de famille

 

Jean Le Queffelec x Marie-Jeanne LE TANTER (° 10/10/1853 à Loctudy, x 9/10/1878 à Loctudy, + Marie-Jeanne le 11/3/1934 à la Petite Forest en Loctudy, + Jean 1/6/1925 à La Forest en Loctudy, cultivateur, marin goémonier, fournier).

D'où 5 enfants tous nés à Lodonnec en Loctudy plus précisément près de la cabane du douanier à Pichpoud.

Jean et Marie-Jeanne devenus âgés résideront au bourg de Loctudy où leur fille Corentine a acheté une maison vers 1923 à  son retour de Lorient.Ils y resteront jusqu'à leur décès 

Ils seront enterrés dans le cimetière de Loctudy alors près de l'église, dans une concession perpétuelle, achetée par Pierre-Jean Morvan. Leurs restes ont été transférés en 1983 au nouveau cimetière à la mort de Jeanne Pichon épouse de Yvon Morvan, lui aussi enterré dans cette tombe en 1954.

JEAN queffelec -MARIE jeanne tanter

 

Ancien lit clos de Jean LE QUEFFELEC x Marie-Jeanne LE TANTER:

Devenu vers 1936 meuble de salle à manger, transformé par un menuisier de Pont-Aven comme l'ont souhaité les parents de Michelle MORVAN. Son Yvon MORVAN gendarme et sa mère Marie- Jeanne Pichon institutrice, étaient alors en poste à Pont-aven.

IMG_5944

 

 

1930 environ Marie-Tudyne Corentine Queffelec x Pierre Jean Joseph MORVAN (° Marie-Tudyne 12/5/1883 à Lodonec en Loctudy, ° Pierre Jean Joseph 17/6/1881 à Lesconil en Plobannalec, x 24/8/1901 à Loctudy, + Marie Tudyne Corentine 23/3/1965 à Loctudy, + Pierre 10/11/1963 à La Forest en Loctudy patron pêcheur) d'où 4 enfants

 

Bio- Corentine Queffelec vers 1930

 

 

1920 environ: Jean Queffelec x Marie-Jeanne LE TANTER, à leur gauche leur gendre Pierre Jean MORVAN:

 

Jean Queffelec x marie- jeanne Tanter pierre jean morvan gendre

 

 

Vers 1915, Marie Tudyne Corentine QUEFFELEC, son époux Pierre-Jean MORVAN et leurs quatre enfants : Marie , Yvon (père de Michelle), Corentine et Lisette:

Marie-Corentine dite "Marie"  (°14/11/1902 à Loctudy, x 12/7/1932 à Tudy Bellec, dissous 6/4/1936, + 28/10/1988 à Châteaulin, dentellière) sans enfant

Jean-Yves dit "Yvon" (°22/5/1905 à Loctudy, x 4/8/1932 Plobannalec à Marie Jeanne Pichon, 4/8/1954 à Loctudy, lui gendarme, elle institutrice publique) d'où 2 enfants

Marie Mathilde Corentine dite "Titine" (°6/8/1909 à Loctudy, x célibataire, + 7/10/1984 à Pont l'Abbé, handicapée suite à méningite) sans enfant

Marie Louise dite "Lisette" (° 2/12/1911 à Loctudy, x 22/12/1947 à Loctudy à François Gourmelon, + 1987 à Pont l'Abbé, couturière a fait une formation de couturière spécialisée en haute couture à Paris jusqu'en 1937, chauffeur de taxi dans une Traction 6 places à Loctudy, puis chef d'entreprise, atelier de couture avec jusqu'à 7 salariés) d'où 1 enfant

Yvon et sa famille

 

Vers 1930 Marie Tudyne Corentine QUEFFELEC, son époux Pierre-Jean MORVAN:

Lui patron pêcheur, a possédé le "Michèle" et le "Bon retour"

Se sont installés à Lorient de 1919 à 1925 pour organiser l'approvisionnement par voie de mer, de la ville de Lorient en légumes du Pays Bigouden

Ils avaient le monopôle de l'exploitation des vedettes de tourisme à Loctudy

Ils possédaient et exploitaient un parc à moules, le "parc pennaveur" (voir photo ci-dessous, datée de 1950 environ)

Ils avaient également une licence de taxi, après l'achat d'une Traction 6 places.

Lui devenu tuberculeux, elle fera du ramassage de goémon comme ses ancêtres et deviendra même "docker" à Loctudy !

Un couple particulièrement entreprenant donc.

Pierre-Jean et Corentine vers 1930_2

 

1931, Jean-Yves dit "Yvon" MORVAN 26ans à l'école de gendarmerie  (°22/5/1905 à Loctudy) :

Yvon 26ans ecole de gendarmerie-2

 

 

1931, Lisette -Yvon -Titine :

 

Jean-Yves dit "Yvon" (°22/5/1905 à Loctudy, x 4/8/1932 Plobannalec à Marie Jeanne Pichon, 4/8/1954 à Loctudy, lui gendarme, elle institutrice publique) d'où 2 enfants

 

Marie Mathilde Corentine dite "Titine" (°6/8/1909 à Loctudy, x célibataire, + 7/10/1984 à Pont l'Abbé, handicapée suite à méningite) sans enfant

 

Marie Louise dite "Lisette" (° 2/12/1911 à Loctudy, x 22/12/1947 à Loctudy à François Gourmelon, + 1987 à Pont l'Abbé, couturière a fait une formation de couturière spécialisée en haute couture à Paris jusqu'en 1937, chauffeur de taxi dans une Traction 6 places à Loctudy, puis chef d'entreprise, atelier de couture avec jusqu'à 7 salariés) d'où 1 enfant

 

Lisette -Yvon -Titine -1931

 

 

1932 le 12 juillet à Loctudy, Marie-Corentine MORVAN dite "Marie"  (°14/11/1902 à Loctudy, x 12/7/1932 à Tudy Bellec, mariage dissous le 6/4/1936, + 28/10/1988 à Châteaulin, dentellière):

1932 Juillet le 6 marie corentine MORVAN

 

1945 à Pont-Aven, Jean-Yves dit "Yvon" (°22/5/1905 à Loctudy, x 4/8/1932 Plobannalec à Marie Jeanne Pichon, 4/8/1954 à Loctudy, lui gendarme, elle institutrice publique):

1945 Yvon MORVAN

 

1930 à Loctudy, Marie Mathilde Corentine dite "Titine" (°6/8/1909 à Loctudy, x célibataire, + 7/10/1984 à Pont l'Abbé, mytilicultrice nettoyage et vente des moules du parc familial de Pennaveur):

1930 TITINE

 

1935 à Loctudy, Marie Louise dite "Lisette" (° 2/12/1911 à Loctudy, x 22/12/1947 à Loctudy à François Gourmelon, + 1987 à Pont l'Abbé, couturière a fait une formation de couturière spécialisée en haute couture à Paris jusqu'en 1937, chauffeur de taxi dans une Traction 6 places à Loctudy, puis chef d'entreprise, atelier de couture avec jusqu'à 7 salariés):

Une femme très entreprenante comme le furent ses parents.

1935 LISETTE

 

 

 

Vers 1950, Pierre-Jean MORVAN au parc de pennaveur:

Pierre-Jean a Pennaveur

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

 

3) Les bateaux de Marie-Tudyne Corentine Queffelec et Pierre Jean Joseph MORVAN

 

Bénédiction du "L'Abeille" armé en 1926 à Loctudy pour le tourisme:

Benediction du Robert- marcelle 1_2

 

 

L'évêque entre dans le bateau:

Benediction du Robert- marcelle 1_3

 

 

Embarquement des enfants après celui du clergé:

Benediction du Robert- marcelle 2-2

 

 

Pierre-Jean MORVAN est l'homme debout, accoudé, à gauche du mât:

Benediction du Robert- marcelle 2-3

 

 

 

 

Départ du "Bon retour" :

Depart du bon retour_2

 

 

 

L'  Aster devant l'île Tudy:

L-Aster devant l-ile Tudy_2

 

 

L' Yvonne et la MIchèle avec l'église de Loctudy en arrière-plan:

L-aster et le robert- marcelle_2

 

 

Acte de Francisation du Robert Marcel:

Numerisation_20161206 -10-

Numerisation_20161206 -16-

 

Texte de Michelle MORVAN:

 

Le 17 juin 1899 , à 18 ans , Pierre Jean Joseph MORVAN était matelot et patron de son premier bateau de pêche qu'il baptisa « Mab ar Broc'h », c'est à dire «  fils du blaireau « . Ar Broc'h était le surnom de son père, Jean- Louis .

En 1907 , il devint «  patron au bornage » , cabotage dans un rayon limité. Pour cela il fallait suivre trois mois de formation. Celle-ci était dispensée par un instituteur de Lesconil.

Pommes de terre, céréales, fruits et légumes partaient du pays Bigouden vers les différents ports Bretons, ainsi que des poteaux de mines et des conserves. En échange, on importait du bois du nord, de la rogue de Norvège, du charbon gallois .

En 1910, Pierre-Jean et son frère aîné Guillaume armèrent un petit caboteur "Aurore et jour", et le cabotage se poursuit à deux. Mais la guerre de 14 arrive et Guillaume est mobilisé. Pierre-jean est réformé pour cause de surdité et il poursuit cette activité jusqu'en 1919. Il est alors propriétaire de 7 bateaux armés pour le cabotage. Pierre-Jean étant illétré, c'est Marie la fille aînée qui tient les comptes.

A Lorient, un port en eau profonde fut crée en 1920 et Pierre-Jean et sa famille s'installèrent à Lorient pour quelques années.

Malheureusement Pierre-Jean contracta la tuberculose et dut s'arrêter de travailler. Se croyant guéri il reprit la mer mais il rechuta et le médecin lui conseilla de rentrer au "pays", ce fut donc la réinstallation à Loctudy avec l'aide de la famille notamment celle de son père qui hypothéqua sa maison pour qu'il puisse refaire surface après sa guérison.

En 1925 il passe son brevet de natation (1000m , départ plongé ) à Lorient avec l'intention de se reconvertir dans le tourisme, car Loctudy était devenu une station très courue au début du 20 ème siècle.

C'est alors qu'il apprit que le conseil général accordait une subvention de 6000 F à un passeur motorisé (Il n'y avait jusqu'alors un passeur à voile) canot équipé d'un moteur Baudouin de 5 CV. On lui accorda la priorité sur le passeur à voile le 31 juillet 1926. L'Aster I devint le passeur entre Loctudy et l'île Tudy.

Yvon son fils devint son copilote de 1926 à 1930. Sa femme Corentine et sa fille Lisette, travaillaient sur le port pour renseigner les passagers et distribuer les billets.

En 1926 il arme également  "L 'abeille", voile et moteur, pour la visite de l'Odet et des îles Glénan car la vogue des bains de mer attire à loctudy, parisiens, pont-l'abbistes et quimpérois

En 1927 après un an de service le bilan étant déficitaire pour le passeur. Pierre- Jean allait en mer la nuit et revendait sa pêche de la nuit à l'île Tudy le matin avant de prendre son service de passeur .

La préfecture lui accorda une nouvelle subvention l'année suivante et le service prit de l'ampleur car cela permettait une meilleure liaison entre Quimper et Pont-l'Abbé que par le train birinik .

En 1929 Lisette agée de 19 ans et demi, demanda l'autorisation d'installer une cabine de renseignements sur la cale. Le permis lui fut accordé pour 5 ans à raison de 1690 F de location par an à compter de l'été 1930 .

En 1933 le passeur l'Aster I, devient l'Aster II,son moteur passant de 5 à 10 C.V. le contrat de 3 ans est renouvelable mais le titulaire n'est plus tenu de piloter, et Pierre-Jean délègue pour se consacrer à autre chose .

Il passa cette même année son brevet de capacité pour commander des navires de pêche dans la première zone.

En 1934 il fait construire le "Robert-Marcel", baptisé du nom des deux enfants d'un de ses matelots, Fanch Quiniou .

Il jauge six tonneaux soixante trois. Il fait 9, 5 m de long, 3m de large, il a un mât en bois et il peut transporter 30 passagers. Son moteur Baudouin fait 20 C.V. il est immatriculé G.V.563.

Le baptême de ce bateau donne lieu à la visite de l'évêque et l'évènement attire la foule loctudyste (Voir Photos correspondantes ).

En juin 1940 mise à l'eau d'un nouveau bâteau pour les promenades en mer : "l'Yvonne" du nom de sa première petite fille .

C'était un canot à moteur de 8 m de long, 2,69m de large, jaugeant 3,14 tonneaux . Voile et moteur Baudouin. Il est immatriculé G.V.556 . Il véhicule les touristes l'été entre Loctudy, Quimper, Concarneau et l'île Saint- Nicolas (Glénans).

En 1941, un nouveau bateau "la michèle" du nom de sa deuxième petite fille, est construit par le chantier Cariou de Larvor (Loctudy). Immatriculation : G.V. 792. Il fait la ligne des Glénans, puis à partir de 1942, remplace l'Aster II pour le passage entre Loctudy et l'île Tudy.

En 1952,un passeur plus petit fut mis en service pour le mois d'été. Le "Bon retour" immatriculé G.V. 561.

En février 1955 Pierre-Jean Morvan fut décoré dans l'Ordre du Mérite Maritime et promu au rang d'officier de la marine marchande . Il avait reçu la légion d'honneur quelques temps auparavant pour ses qualités de navigateur émérite  car sur 60 ans de navigation , il avait eu 50 ans de commandement effectif .

Le cabotage a prospéré pendant la guerre de 14-18 car le réseau de chemin de fer était mobilisé pour le transport des troupes, des munitions, des vivres pour l'armée. Puis après la guerre les trains de marchandises furent privilégiés pour l'approvisionnement en denrées fraîches des villes, et le bornage périclita.

Pierre-Jean s'est remarquablement adapté à toutes ces modifications économiques et touristiques et bien secondé par sa famille , notamment sa fille Lisette,on peut dire "qu'il a su mener sa barque". 

__________________________________________________________________________________________________________________________

 

4) Le taxi de Marie-Tudyne Corentine Queffelec et Pierre Jean Joseph MORVAN

 

La traction taxi 1941 (1)_2

 

La traction taxi 1941 (1)_3

La traction taxi 1941 (1)_4

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

 

5) Les médailles de Pierre Jean-Joseph MORVAN époux de Marie-Tudyne Corentine Queffelec

Médailles de la marine marchande et médaille de l'Ordre du mérite maritine (par décret du 3 février 1955 voir notification du ministère ci-dessous)

 

 

Numerisation_20161206 -6-

 

 

 

Numerisation_20161206 -8-2

 

 

 

Numerisation_20161206 -9-

 

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

6) Fiches matricules

 

Voici les fiches matricules des 3 fils de René LE QUEFFELEC x Marie-Corentine LE GARO:

Jean né en 1853, Auguste né en 1855 et René Jean né en 1860

FM643 Bureau de Quimper Classe 1873 Jean Q_1

FM643 Bureau de Quimper Classe 1873 Jean Q_2

 

 

 

 

 

FM857 Bureau de Quimper classe 1875 Auguste_1

FM857 Bureau de Quimper classe 1875 Auguste_2

FM857 Bureau de Quimper classe 1875 Auguste_3

FM857 Bureau de Quimper classe 1875 Auguste_4

 

 

 

 

FM2464 Bureau de Quimper classe 1880 René Jean_1

FM2464 Bureau de Quimper classe 1880 René Jean_2

FM2464 Bureau de Quimper classe 1880 René Jean_3

FM2464 Bureau de Quimper classe 1880 René Jean_4

 

 

_________________________________________________________________________________________________________________________

7) Goémonier:

 

La pêche à la guillotine:

Marin goémonier

 

 

 

Le transfert depuis le bâteau sur un char à bras:

 

Marin goémonier_3

 

Le séchage:

Etré oacka ha dispacka e vec'he labour p'an deizh !

Entre ramasser et étaler à nouveau, il y avait du travail pour toute la journée !

 

Marin goémonier_2

 

_________________________________________________________________________________________________________________________

8) Photographies de famille Mathilde Marie QUEFFELEC épouse de Jean Louis Joseph CHAFFRON (fille de Jean):

 

Lignée patri-linéaire de Mathilde Queffelec

Légende: ° = naissance, x = mariage, + = décès, # = date approximative

 

Mathilde Marie Le Queffelec x Jean-Louis Joseph CHAFFRON (° 2/2/1890 à Lodonnec en Loctudy, x 31/10/1910 à Loctudy, + Jean-Louis ?, + Mathilde 2/5/1957 à Bec K/fédé en Loctudy, marin pêcheur) fille de:    

Jean Le Queffelec x Marie-Jeanne LE TANTER (° 10/10/1853 à Loctudy, x 9/10/1878 à Loctudy, + Marie-Jeanne le 11/3/1934 à la Petite Forest en Loctudy, + Jean 1/6/1925 à La Forest en Loctudy, cultivateur, marin goémonier, fournier) d'où 5 enfants, fils de:

René Le Queffelec x Marie-Corentine LE GARO (° 10/6/1825 à K/varch en Treffiagat, x 2/7/1852 à Loctudy, + René 8/2/1872 à K/friant Loctudy, + Marie-Corentine 13/11/1866 à Loctudy) d'où 9 enfants, fils de:

Guillaume Le Queffelec x Marie LE DONGE (° 16/11/1784 à Loctudy Langeriguen, x 8/11/1815 à Treffiagat, + 17/3/1851 à Treffiagat K/varch, marin pêcheur) d'où 11 enfants, fils de:

Guillaume Le Queffelec x Jeanne LE BLEVEC (° 11/3/1757 à Plomeur moulin à mer, x 5/6/1780 à Loctudy, + 12/9/1820 à Treffiagat K/varch) d'où  5 enfants, fils de:

Yves x Catherine LE DEREDEC (° 8/9/1709 à Plonivel, x 8/2/1734 à Penmarc'h, + 15/9/1767 à Treffiagat K/varc'h, meunier au moulin à mer du Guilvinec) d'où 11 enfants, fils de:

Yves Le Queffelec  x Anne CORIOU (° # 1677 Loctudy, x 26/9/1707 à Plonivel, + 5/3/1734 à Plomeur, meunier à Kervereguin puis au moulin à mer du Guilvinec) d'où 8 enfants, fils de:

Jean Le Queffelec x Jeanne HERY (° # 1650, x # 1675, + Jeanne 19/4/1718 au Moulin de Kervereguin en Loctudy, + Jean 24/6/1684 à Lisle en Briec, meuniers à Lisle en Briec puis à Kervereguin en Loctudy) d'où 4 enfants au moins, fils de:

? x ?

 

1956 à K/fédé en Loctudy, Mathilde Queffelec et son mari Jean-Louis Joseph Chaffron avec leur petit-fils Patrick CAUGANT:

Capture

Note: J'ai pu contacter Patick Caugant et peux donner des précisions. Sur la photo où il est avec ses grands parents, il a 5 ou 6 ans. Il est né en 1951 et sa grand-mère Marie-Mathilde Queffelec est morte en mai 1957.

La photo de Marie Mathilde seule date du mariage de sa fille Thérèse en 1950 . elle a donc 60ans . Patrick ne sais pas de quand date la photo de Jean_ louis son grand'père avec ses médailles . Mon hypothèse serait qu'elle date du début de sa retraite vers 1941 si retraite à 55 ans ou 1946 si retraite à 60ans (°en 1886)

Je joins ma synthèse sur cette famille. Les dates sont sûres car leur fille Thérèse , mère de patrick les avaient notées , et celui ci me les a transmises avant la noël . j'ai une  photos correspondant à deux de leurs filles qui sont des nièces de ma grand-mère. Anne Marie on l'appelait plutôt Marie vit toujours dans la région parisienne. 

 

 

1946, Jean-Louis Joseph Chaffron:

Jean-louis Chaffron x M  

 

1950, Mathilde Queffelec au mariage de sa fille Thérèse:

 

     Marie_Mathilde_Queffelec_soeur_B

 

 

Thérèse et Marie CHAFFRON deux de leurs enfants:

 

Therese et marie chaffron - Nieces

 

Marie-Mathilde Queffelec (01 02 1890- 02 05 1957) x Jean-louis Chaffron (06 03 1886 - 17 06 1970) ont eu 9 enfants dont deux fois des jumeaux:

 

Mathilde Chaffron : née le 24-09 1911 à loctudy et décédée le 15 03 1993 à Pont L'abbé, elle  épouse Struillou Adolphe.

Jeanne-Marie Chaffron  née le 17 05 1916 à Loctudy et décédée le 27 09 2003 à Ivry/seine. Elle va chercher du travail comme employée de maison à Paris. Elle se marie avec Maurice-René Lebrun le 21 08 1937 à loctudy, ce mariage est suivi d'un divorce le 09 06 1964. Ils n'ont pas d'enfants.

Aimée, »Yvette » Chaffron : née le 03 09 1921 à Loctudy et décédée le 19 05 2005 à l'île d'Yeu, travaille à l'usine et se marie à un marin René Taraud. Ils iront vivre à l'île d'Yeu.

Pierre-Jean, Armand Chaffron : né le 27 08 1913 à loctudy et décédé le 03 10 1982 à Pont L'abbé. Il se marie avec Lisette Garrec de Larvor et ils restent vivre à loctudy car il  pratique la pêche. Ils auront deux enfants: Michel et une fille

Louis Chaffron : né le 03 09 1921 à Loctudy et décédé  le 16 05 1998 à Pont l'abbé. Se marie à Lesconil et y demeure, il n'a pas d'enfants.

Anne- Marie Chaffron devient employée de maison à Paris et épouse Mr Lepetitcorps. Ils auront deux filles: christiane et ?

Thérèse Chaffron : née le 01 10 1930 à Loctudy et décédée le 27 03 2016 à Loctudy dans sa maison. Elle devient employée de maison à Quimper et épouse Jean Caugant en 1950 à Loctudy. Ils habitent Quimper sur le Mont Frugy puis très rapidement Loctudy Kerfédé avec les parents de Thérèse. Ils auront un fils patrick qui dès la retraite arrivée viendra habiter Loctudy. Ils viennent de s'éteindre récemment, Jean en 2014 et Thérèse en 2016 . Ils sont enterrés à Loctudy dans la tombe familiale où reposent les parents de Thérèse, Jean-Louis et Marie-Mathilde .

Et deux autres enfants morts avant d'arriver à l'âge adulte.

On voit que trois filles ont eu envie de voir leur vie se dérouler ailleurs qu'à loctudy . Après la guerre de 14- 18 , les femmes veulent travailler et il faut pour cela s'expatrier ;

Yvette a suivi son mari à L'île d'yeu. la pêche se portait sans doute mieux dans cette zone .

Dans cette fratrie le père est marin et goémonier. Ils habitent tout près de la mer à Kerfédé enLoctudy.

On tire tout ce que l'on peut de la mer ; Mathilde m'avait confié qu'il, n'y avait pas plus rapide qu'elle pour récolter les berniques  l'on mangeait crues ou en ragoût à une époque où on savait se contenter de peu.

Le 20 12 2016 Michelle Mazet-Morvan

___________________________________________________________________________________________________________________________

9) Photographies de famille Jean QUEFFELEC époux de Anne Marie CHAFFRON (fils de Jean):

Lignée patri-linéaire de Jean Queffelec (fils)

Légende: ° = naissance, x = mariage, + = décès, # = date approximative

 

Jean Queffelec x Anne-Marie CHAFFRON (° 17/11/1879 à Loctudy, x 19/10/1904 à Loctudy, + Anne Marie 19/11/1966 cité K/gall en Loctudy, + Jean 14/2/1958 à Radennec en Loctudy, marin pêcheur) d'où 4 enfants, fils de:    

Jean Le Queffelec x Marie-Jeanne LE TANTER (° 10/10/1853 à Loctudy, x 9/10/1878 à Loctudy, + Marie-Jeanne le 11/3/1934 à la Petite Forest en Loctudy, + Jean 1/6/1925 à La Forest en Loctudy, cultivateur, marin goémonier, fournier) d'où 5 enfants, fils de:

René Le Queffelec x Marie-Corentine LE GARO (° 10/6/1825 à K/varch en Treffiagat, x 2/7/1852 à Loctudy, + René 8/2/1872 à K/friant Loctudy, + Marie-Corentine 13/11/1866 à Loctudy) d'où 9 enfants, fils de:

Guillaume Le Queffelec x Marie LE DONGE (° 16/11/1784 à Loctudy Langeriguen, x 8/11/1815 à Treffiagat, + 17/3/1851 à Treffiagat K/varch, marin pêcheur) d'où 11 enfants, fils de:

Guillaume Le Queffelec x Jeanne LE BLEVEC (° 11/3/1757 à Plomeur moulin à mer, x 5/6/1780 à Loctudy, + 12/9/1820 à Treffiagat K/varch) d'où  5 enfants, fils de:

Yves x Catherine LE DEREDEC (° 8/9/1709 à Plonivel, x 8/2/1734 à Penmarc'h, + 15/9/1767 à Treffiagat K/varc'h, meunier au moulin à mer du Guilvinec) d'où 11 enfants, fils de:

Yves Le Queffelec  x Anne CORIOU (° # 1677 Loctudy, x 26/9/1707 à Plonivel, + 5/3/1734 à Plomeur, meunier à Kervereguin puis au moulin à mer du Guilvinec) d'où 8 enfants, fils de:

Jean Le Queffelec x Jeanne HERY (° # 1650, x # 1675, + Jeanne 19/4/1718 au Moulin de Kervereguin en Loctudy, + Jean 24/6/1684 à Lisle en Briec, meuniers à Lisle en Briec puis à Kervereguin en Loctudy) d'où 4 enfants au moins, fils de:

? x ?

 

Le 29/1/2017,

Merci pour cet article et pour les photos des soeurs queffelec alliées au Ronarc'h, je vais transmettre l'information à mes petits cousins qui avaient entendu parler de la parenté Queffelec Ronarc'h ; 

Je vous transmets mes notes, incomplètes malheureusement, sur la vie de mon grand'oncle Jean Queffelec (1879-1958), frère aîné de ma grand'mère Corentine Queffelec épouse Morvan

Je pense que la fratrie est au complet car si Jean Queffelec x Marie-Jeanne Tanter ont eu cinq enfants, seuls trois sont devenus adultes et ont eu des descendants .

Cordialement Michelle Mazet-Morvan.

Jean Queffelec - Frere

 

Dans son enfance, il ne va pas à l'école et de ce fait ne parle que le breton .

Il aide ses parents cultivateurs, mais deviendra marin pêcheur et habitera après son mariage à Loctudy, Radennec plus présicément, tout à fait au bord de la plage .

Sa maison est construite en hauteur et on y accède par un escalier de 5 ou 6 marches à partir de la grève. Il n'y a aucune autre issue pour rejoindre la route qui mène soit à Lodonnec, soit au bourg de Loctudy.

La vue sur la mer est superbe, et son bateau, il ne le perd jamais de vue !

Il pratique la petite pêche côtière sur son canot à voile (un mât).

A la fin de sa carrière de marin je pense qu'il passera à la navigation à moteur, courante à partir de 1920-1930 dans le secteur.

La guerre de 14-18: elle a marqué sa vie puisqu'il a été mobilisé à 35ans .

Il en est heureusement revenu, et le seul point positif qu'il en ait retiré sans doute, c'est qu'il a appris le français dans les tranchées.

Après la guerre il améliorera la pratique du français car, à Radennec où il habite, se construisent de résidences secondaires de Quimpérois notamment, et comme ceux-ci sont friands de sorties en mer pour la promenade et pour la pêche, Jean les pilote .

Anne-Marie, sa femme aura toute sa vie du mal à s'exprimer en Français et préférera s'entretenir en breton avec ses enfants et petits-enfants et, qui eux, pratiqueront les deux langues .

 

LE goûter DE NOEL est resté une tradition bien ancrée dans la mémoire des petits-enfants de Jean et Anne-Marie, sans oublier le billet de mille anciens francs que chacun recevait à cette occasion. Un trésor fort apprécié!

J'ai fait leur connaissance au cours de l'été 1953. Jean avait 74 ans. Il lui restait 5 ans de vie . Mon père, Yvon Morvan avait tenu à me faire connaître son oncle et parrain, ainsi que sa tante.

Ce goûter avec eux m'a laissé un souvenir très chaleureux. J'avais 13 ans .

Décès de Jean : le 14 02 1958 à loctudy (Radennec ) dans sa maison à 79ans ;

Une de ses petites filles se souvient qu'il avait fallu descendre le cercueil sur la grève, et le porter jusqu'à la route qui quitte Radennec vers le bourg et l'église, puisque c'était la seule sortie possible de leur lieu de vie .

Sa femme Anne-Marie lui survit, mais vient finir sa vie chez sa fille Anne-Marie Coupa qui, après avoir longtemps habité la maison mitoyenne de la sienne, a fait construire une maison plus spacieuse à la cité de Kergall à loctudy. Elle y décède le 19 11 1966.

Descendance :

Anne-Marie: née le 12-09-1905 à Loctudy ; elle épousera Jean-Louis Coupa, marin à loctudy, d'où 2 enfants Marie-Louise et Hervé

Anne: née 23-10-1909 à loctudy; Elle est décédée le 12/3/1911 à 17 mois.

Marie-Mathilde, dite Mathilde: née le 23- 04 -1913 à loctudy. Elle deviendra couturière, restera célibataire et vivra à Pont- L'abbé .

Jean : né le 21 05 1915 à loctudy, décédé à Pont-L'abbé le 20 08 1987. Il deviendra marin et pratique la pêche côtière de 3h du matin à 10h Il vend sa pêche sur le port. Il ramenait entre autres des crabes très prisés par les autochtones et par les touristes.

Il se marie le 19 04 1941 à Loctudy avec Germaine Marie Eugénie Morvan, ils auront deux filles : Jacqueline Queffelec (institutrice puis directrice de l'école primaire Yves le Manchec à Quimper) et Françoise queffelec (institutrice puis inspectrice en cycle primaire).

 

___________________________________________________________________________________________________________________________