D'al Lun trizek a viz Meurzh 2017

Demat d'an holl

 

Cet article pour présenter la graphie Vannetaise "Er Heveleg" de notre patronyme.

La revue Dihunamb ! ou en Breton "réveillons-nous ! " en contient deux occurences que je présente ici

 

Le fondateur de Dihunamb !, Loeiz Herrieu, ar barz labourer

Loeiz Herrieu   

Loeiz Herrieu_2

 

Youenn Ar C'heveleg - YAC'H

___________________________________________________________________________________________________________________________

Plan de l'article:

1) Revue DIHUNAMB ! (1913 et 1923)

2) Extrait Wiki

3) Carte postale

 

Pour en savoir davantage sur le blog cliquer sur le lien ci-après: Liste des articles du blog Queffelec a-drak

___________________________________________________________________________________________________________________________

1) Revue DIHUNAMB ! (1913 et 1923)

 

Dihunamb 1913_1

Dihunamb 1913_2

Dihunamb 1913_3

 

er glom_2

 

 

er glom_3

er glom_4

 

 

er glom_1

er glom_2

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

2) Extrait Wiki

 

Dihunamb ! (Réveillons-nous !, en breton), est le nom d'une revue mensuelle en breton vannetais, qui paraît de 1905 à 1944. La revue porte le sous-titre : « Dastumaden miziek groeit aveit Breihiz Bro Guéned » (Recueil mensuel fait pour les Bretons du Pays Vannetais).

 

La revue est fondée en janvier 1905 par Loeiz Herrieu aidé d'André Mellac qui apporte notamment les fonds. Loeiz Herrieu en est le directeur. Bimestrielle à ses débuts, Dihunamb ! devient mensuelle l'année suivante. La revue cesse de paraître à deux reprises :

  • pendant la Première Guerre mondiale alors que Loeiz Herrieu et ses principaux collaborateurs sont au front. Dihunamb ! reparaît en janvier 1921 avec le n°115.
  • l'impression de le revue est interdite temporairement en 1940 par André Bousquet, sous-préfet à Lorient.

Dihunamb ! disparaît en juillet 1944 après la diffusion de 395 numéros.

 

Dihunamb ! aborde de nombreux sujets : nouvelles, contes, chants, conseils aux agriculteurs, recettes de cuisine, comptes rendus de livres, vies de Vannetais célèbres et de Saints bretons, etc.

La revue est tirée à 3000 exemplaires en 1907 mais atteint un tirage de 5000 et, exceptionnellement, de 7000 exemplaires entre les deux guerres. Le but de Loeiz Herrieu était de faire perdre aux bretonnants vannetais la honte de leur langue.

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

3) Carte postale

 

CPA Dihunamb

 

Dihunamb kartenn-post

__________________________________________________________________________________________________________________________