D'ar Sadorn pevar a viz Meurzh 2017

Demat d'an holl

 

Mise à jour du 26 mai 2017,

ajout de toiles de Raymond photographiées chez sa soeur Hélène Queffelec à Brest en avril 2017, voir §3.

ajout du §5, présentation des photographies prises à Swevegem, de la fontaine créée par Raymond Queffelec à l'occasion du 100ème anniversaire du groupe industriel Bekaert.

 

Cet article pour présenter Raymond Queffelec de son métier designer mais aussi pianiste virtuose et passionné de peinture.

Je remercie ici son épouse et sa soeur pour les informations et photographies qu'elles ont eu la gentillesse de me communiquer.

Trugarez vras Joëlle hag Hélène

Youenn ar C'heveleg - Yac'h 

__________________________________________________________________________________________________________________________

Plan de l'article:

 

1) Lignée patri-linéaire

2) Résumé de vie

3) Quelques toiles

4) Photographies de famille

5) Fontaine de la mairie de Swevegem

6) Autres photographies

 

 

Pour en savoir davantage sur le blog cliquer sur le lien ci-après: Liste des articles du blog Queffelec a-drak

__________________________________________________________________________________________________________________________

1) Lignée patri-linéaire

Légende: ° = naissance, x = mariage, + décès, # = date approximative

 

Raymond Queffelec x Joëlle Mauricette DUPLAN (° 2/1/1934 à Brest, x 30/10/1963 à Toulouse, + Raymond 27/9/2011 à Bar-sur-Aube, designer, pianiste, peintre) fils de:

Charles Queffelec x Marie Alfrède LE BRAS xx Marie Rose Andrée ROLLAND (° 2/12/1905 à Brest, x 27/1/1933 à Brest, xx 5/11/1937 à Brest, + Marie Alfrède 6/1/1936 à Brest, + Charles 20/12/1986 à Brest, confiseur, cycliste professionnel) d'où 2 enfants du 1er lit et 2 enfants du 2ème lit, fils de:

Françis Marie Queffelec x Marie Adèle Emilie LE COZ (° 26/9/1865 à Landerneau, x 5/9/1898 à Brest, + 29/10/1942 à St Pierre Quilbignon, pâtissier, confiseur) d'où 3 enfants, fils de:

Hervé Queffelec x Marie Françoise LE CALENNEC (° 5/10/1831 à Rosnoën Ramsec, x 15/9/1856 à Landerneau, 28/12/1879 à Landerneau, boulanger) d'où 8 enfants, fils de:

François Queffelec x Marie Jeanne TELLIER (° 10 Prairial an X à Rosnoën Toulhoat ar golles, x 5/7/1826 à Rosnoën, + 28/9/1857 à Rosnoën) d'où 14 enfants, fils de:

Jean Queffelec x Marie Louise GOAS ou VOAS (° 22/12/1778 à Rosnoën, x 8 pluviose an VIII à Le Faou, + 22/1/1850 à Hanvec K/loc'h) d'où 3 enfants, fils de:

François Queffelec x Jeanne PIRIOU (° 11/5/1757 à Rosnoën K/simon, x 10/1/1776 à Le Faou, + 3/10/1832 à Rosnoën Pennavern ar gollez) d'où 3 enfants, fils de:

Jean Queffelec x Catherine TRELLU (° 21/11/1729 à Quimerc'h Goriquer, x 10/5/1756 à Rosnoën, + 16/7/1762 à Lambezellec belle promenade) d'où 6 enfants, fils de:

Charles Queffelec x Marie ROLLAND (° 20/12/1691 à Quimerc'h, x 25/7/1726 à Rosnoën, + 12/6/1743 à Quimerc'h) d'où 6 enfants, fils de:

François Le Queffelec x Anne TROMEUR (° 23/9/1663 à Rosnoën, x 24/11/1687 à Quimerc'h, + ?) d'où 8 enfants, fils de:

Jacques Le Queffelec x Catherine POULIQUEN (° # 1625 à Rosnoën, x # 1650 à Rosznoën, + >= 1704 à Rosnoën) d'où 8 enfants, fils de:

Yves Le Queffelec x Marie MIOSSEC ( ° # 1605 à Rosnoën, x # 1625 0 Rosnoën, + 24/11/1670 à Rosnoën) d'où 9 enfants, fils de:

? x ?

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

2) Résumé de vie

 

Raymond est né le 2 janvier 1934 à Brest, place de la Tour d'Auvergne, là où son grand-père avait créé une confiserie d'excellente réputation.

Voir article ci-après : Les Queffelec confiseurs à Brest [Famille Rosnoën Quillivian]

Raymond avait un frère jumeau décédé lors de sa naissance d'un souffle au coeur.

Sa mère Marie-Alfrède LE BRAS décède le 6 janvier 1936 à Brest. Elle, agée de 25 ans, Raymond a juste deux ans.

Son père Charles Queffelec se remarie le 5 novembre 1937 avec Andrée Marie Rose ROLLAND, une jeune femme qui travaillait à la confiserie familiale et prenait déjà soin de l'enfant depuis le décès maternel.

Deux enfants naîtront du second lit, Hélène et Bernard, 5 et 10 ans plus jeunes que Raymond.

Pendant la guerre Brest est détruite, la famille émigre à Plougonvelin puis revient vivre à Saint-Marc où ses parents possèdent une propriété (photo ci-dessous).

 

Raymond est un garçon brillant, il obtiendra en 1950 son baccalauréat avec mention à l'age de 16 ans.

De 1951 à 1953, il fit deux années de Médecine à Rennes mais bifurqua vers l'architecture qu'il préférait.

Il s'inscrivit aux classes préparatoires aux Concours d'Art à l'Académie Charpentier à Paris, l'école d'arts appliqués, d'art et de design.

 

Il intégra puis sortit major de sa promotion de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs à Paris (ENSAD).

Médaille Rolland de l'Académie d'Architecture en 1959.

Médaille d'Architecture

Il fit ensuite son service national, militaire jusqu'à fin 1961.

Raymond fit en 1962 une année chez Hachette où il contribua à la rénovation de librairies du Groupe.

Raymond Queffelec fut ensuite de 1963 à 1973 environ chef d'agence de l'entreprise de Décoration créée par Robert Ducrocq (Breton né à Brest, célibataire et mondain). Il encadrait à ses débuts 17 personnes.

Les plus gros chantiers étaient pour le client CNRO (Caisse Nationale de Retraite des Ouvriers du Bâtiment), il construisit pour eux des villages vacances en Corse, à Hyères, Nantes, Bordeaux, Saint-Etienne.

Il travaillait également pour les administrations (Préfecture de Valence, Chambre de Commerce de Paris), pour de grandes personnalités (la Princesse Ashraf Pahlavi surnommée la "Panthère Noire", soeur jumelle du Shah d'Iran Mohammad Reza Pahlavi), de grands projets internationaux (Palais de Babol à 100 km au Nord-Est de Teheran au bord de la mer Caspienne), des artistes (Marie Magdalene Dietrich, dite Marlene, actrice et chanteuse allemande), des financiers et industriels (Le très puissant banquier Libanais Youssef Beidas, chrétien, Palestinien, connu sous le nom de «Le génie de Jérusalem», fondateur de l'Intra Bank ) ...

 

Il intégra de 1974 à 1992 le groupe Belge BEKAERT comme designer d'une usine de canapés sise à Le Coteau près de Roanne (BEKA France, fournisseur de grands groupes comme BUT, CONFORAMA, etc...).

Raymond créa de nouvelles gammes de produit qui relancèrent l'usine alors moribonde.

Le Baron Leon Leander Bekaert de Swevegem (commune où fut fondée l'entreprise familiale), l'employa ensuite pour d'autres sites industriels du Groupe: Hollande, Espagne, Italie, Angleterre, tout en restant basé sur Roanne.

Raymond fut appelé par le Baron Bekaert a dessiné la fontaine face au château de famille pour le centenaire du Groupe en 1980.

Il créa pour la famille Bekaert un Houseboat en stucanet, matériau constitué d'une armature métallique soudée (marque déposée par Bekaert).

Après 15 années passées chez Bekaert, il partit en 1993 pour Bar-sur-Aube où il intégra le groupe industriel DUMESTE fabricant de sièges, toujours comme designer (Literie Epeda, Cauval industries de nos jours).

Il resta dans ce groupe jusqu'à sa retraite en 2000.

 

Raymond travailla également en "freelance".

Il a par exemple dessiné l'aménagement intérieur de bâteaux de plaisance de 4 à 10 mètres pour la société AQUASUD (groupe Nativel spécialisé dans les produits pharmaceutiques), dont les ateliers se trouvaient à Orange près d'Avignon.

Lui-même a toujours navigué, d'abord sur un voilier Wanda II, puis un bâteau à moteur Wanda III.

 

Raymond décèdera le 27 septembre 2011 après 48 ans de mariage super-heureux comme s'exprime son épouse Joëlle.

__________________________________________________________________________________________________________________________

3) Quelques toiles

 

Les oeuvres artistiques de Raymond Queffelec sont aujourd'hui dispersées sans la famille. Il s'agit de toiles, de panneaux décorés, sculptures en céramique...

Quelques toiles chez Joëlle son épouse: 

 

Fleurs par Raymond Queffelec

 

IMG_4640

IMG_4641

IMG_4644

IMG_4646

IMG_4647

 

 

IMG_4648

IMG_4649

 

 

Quelques toiles chez Hélène Queffelec soeur de Raymond: 

 

La Tour Tanguy et le château de Brest:

 

IMG_5509

 

 

 

 

 

 

 

La confiserie Queffelec place de la Tour d'Auvergne:

 

Sur le pas de porte Francis Queffelec le grand-père de Raymond

 

Peinture de la confiserie Queffelec, place de la Tour d'Auvergne

 

 

IMG_5510

 

 

Charles Queffelec le père de Raymond:

IMG_5469

 

 

La mappemonde composée 6 panneaux juxtaposés représentant le Monde de Raymond.

On y trouve Brest, Brehat, Raymond, ENSAM, etc....

La toile a pour dimensions 3 m x 2m

IMG_5423

 

Détail des 6 panneaux:

IMG_5428

IMG_5429

IMG_5430

 

IMG_5427

IMG_5426

IMG_5425

__________________________________________________________________________________________________________________________

4) Photographies de famille

 

Vers 1939 Andrée avec sa fille Hélène Queffelec et Raymond fils de Marie LE  BRAS

Andrée Queffelec avec sa fille Hélène

 

 

Vers 1939 Raymond avec ses parents Charles et Andrée,  sa petite soeur Hélène:

Andrée et Charles Queffelec avec Raymond et Hélène (photo 2)

 

Vers 1941 Raymond et sa petite soeur Hélène Queffelec:

Hélène et Raymond Queffelec

 

Vers 1941 Raymond Queffelec:

Raymond Queffelec (photo 1)

 

 

Vers 1950 Raymond Queffelec:

Raymond Queffelec (photo 2)

 

Vers 1950 Raymond Queffelec au piano:

 

Son père Charles voulut faire de Raymond un artiste.

Ceci est d'autant plus à son honneur que lui-même était champion de vélo (professionnel plusieurs années) et pourtant il poussa son fils vers ce que ce dernier aimait, la musique.

Malgré les bombardements Charles l'emmenait à pied prendre des lessons particulières de piano.

Il leur est arrivé de se jeter au sol pour éviter les éclats d'obus et autres projectiles, le papa sur son fils pour le protéger du mieux qu'il pouvait.

Raymond eut deux professeurs, M. Bartolet au piano et M. Taburet au solfège (un ancien de la Marine qui appelait son élève "le prodige".

Raymond travaillait jusqu'à 4 heures par jour.

 

A sa communion Raymond fit danser les invités en jouant du piano. 

A 17ans Raymond faisait l'objet d'un article dans le Télégramme, qui parlait de lui comme un "jeune prodige du piano".

Il faisait des concerts à Brest, ainsi qu'au Danemark et en Suède dans le cadre de voyages organisés par l'Unesco pour la Jeunesse.

Etudiant à Paris, Raymond se faisait de la "gratte" en jouant du Jazz dans les cabarets et au "Caveau de La Huchette"

 

 

Raymond Queffelec (photo 4)

 

Raymond Queffelec (photo 5)

Caveau de la Huchette

 

 

Peut-être le piano où Raymond joua:

Queffelec pianiste au Caveau de la Huchette

 

 

Vers 1953 Bernard et Hélène Queffelec les frère et soeur de Raymond Queffelec:

Salle dite "Saint-Germain" créée dans le sous-sol de la confiserie avenue Clémenceau par Raymond

C'est Raymond qui l'a entièrement décoré avec l'aide d'un ouvrier de la confiserie, ancien menuisier de la Marine Nationale

Le tableau à l'arrière du bar est en support contreplaqué. Les personnages sont découpés, peints et enfin appliqués en relief sur leur support.

Les enfants Queffelec y recevaient leurs copains et restaient en même temps sous la surveillance de leurs parents.

 

 

Cave Saint Germain-des-prés, créée dans le sous-so…ar Raymond

 

 

 Vers 1955 la propriété de Saint-Marc:

IMG_4650

 

 

 

Vers 1958 Raymond Queffelec sous lieutenant en Algérie:

Raymond fit ses classes dans l'artillerie à Châlons-sur-Marne. Il fut envoyé en Algérie lors de son service militaire qui dura 2 ans et demi, et devint sous-lieutenant après avoir fait les EOR (Ecole d'Officier de Réserve).

C'est au Kroubs ("le pain" en arabe, le plus gros marché à bestiaux de l'Algérie d'alors) près de Constantine qu'il rencontra son épouse Joëlle DUPLAN fille d'une famille de notaires implantée depuis plusieurs générations en Algérie.

Joëlle, "Pied-Noir" (nom donné aux Français d'Algérie qui venaient d'Alsace car ils portaient des bottes de couleur noire), a connu une Algérie où les familles d'origine française vivaient fraternellement avec les familles de souche algérienne.

IMG_4652

 

 

Vers 1962 Raymond et sa soeur Hélène Queffelec( caravane dans le garage de l'avenue Clémenceau):

Hélène et Raymond Queffelec (photo 2)

 

Andrée Rolland épouse Queffelec et Raymond au Moulin Blanc :

Andrée Queffelec et Raymond au Moulin Blanc

 

2011, Raymond et son épouse Joëlle quelques semaines avant son décès:

IMG_4653

 

 __________________________________________________________________________________________________________________________

5) Fontaine de la mairie de Swevegem

 

Photographies prises à Swevegem en mai 2017

Vue du manoir des barons Bekaert et de l'usine principale, depuis le péron de la mairie:

IMG_5994

 

 

La mairie de Swevegem avec la fontaine concue par Raymond Queffelec:

Pour le 100ème anniversaire du groupe industriel Bekaert

IMG_5988

 

 

IMG_5989

 

 

Pierre gravée de la fontaine:

IMG_5987

__________________________________________________________________________________________________________________________

6) Autres photographies

 

 

BEKA France à Coteau près de Roanne. En 1986, Béka employait jusqu’à 700 personnes:

 

BEKA usine

 

 

Si on a évoqué des difficultés de l'usine de canapés Diva-France, certains se souviennent qu'elle fut autrefois Béka France, la première entreprise de la zone industrielle.

 

L'histoire débute en 1960, lorsque la firme belge Bekaert qui possède une importante tréfilerie à Zwevegem souhaite diversifier ses activités. Alors qu'elle a repris une petite affaire d'ameublement à Espalion dans l'Aveyron elle cherche un site dans le centre de la France. Le maire d'alors Charles Gallet, qui veut développer une politique économique forte, convainc le groupe Bekaert de s'implanter sur 11 hectares le long de la voie ferrée Roanne-Lyon. L'unité emploie à ses débuts 300 ouvriers à la fabrication de sièges en métal. En 1967 au moment de la création de la zone industrielle, Béka France est donc la pionnière des lieux, rejointe plus tard par Devernois et beaucoup d'autres. En 1986, elle emploie jusqu'à 700 personnes. A la fin des années 80, Béka en difficulté devient Diva-France, leader du canapé convertible et appartient aujourd'hui au groupe Cauval Industries avec 190 salariés.

 

Il existe toujours dans le quartier des Plaines les maisons de la cité Béka destinées aux employés de l'époque et où vivent encore des familles aveyronnaises.

 

Quant au jumelage avec Zwevegem il est toujours actif depuis sa signature en 1966 entre le maire Charles Gallet et son homologue belge Antoine Bekaert, fils de Léon le créateur du groupe Bekaert aujourd'hui devenu mondial.

 

Dumeste, Cauval Industries:

 

Dumeste à Bar sur Aube

 

Les Echos, le 25/02/1992

Repris il y a bientôt deux ans par un groupe d'investisseurs mené par Gilbert Wahnich, Dumeste (1.600 personnes) accélère son développement. Le premier fabricant français de sièges qui vise à court terme le rang de numéro un européen, devait signer, hier soir, le rachat de Veldeman France, un gros producteur de canapés de Senlis (Oise) qui appartenait jusqu'à présent à Valère Veldeman, l'ancien patron de Velda. « Avec 200 salariés et près de 280 millions de francs de chiffre d'affaires, Veldeman va accroître sérieusement notre position de leader dans le canapé, explique Gilles Silberman, l'associé de Gilbert Wahnich. De plus, cette acquisition nous permet de rentrer sur l'important marché des canapés en cuir, alors que nous étions spécialisés dans le tissu ».                   

Au total, Dumeste devrait désormais réaliser un chiffre d'affaires de 1,3 milliard de francs, dont un milliard dans les canapés et 300 millions dans la cuisine. Après s'être renforcé dans les cuisines avec Espalux et les canapés avec Veldeman, le groupe compte se doter d'un troisième pôle en investissant dans la literie, malgré son échec pour la reprise de Tréca. En revanche, Dumeste a reporté sine die son projet de rachat de CIC-Design, une affaire de négoce de meubles appartenant à Julien Ayache (200 millions de chiffre d'affaires).

De même, les dirigeants de Dumeste n'entendent pas racheter Mobilier de France, l'entreprise de distribution spécialisée qui devrait passer dans le giron de la société financière Chevrillon-Philippe. Pour financer cette croissance, les actionnaires de Batif Développement -la coquille financière cotée récemment rachetée par Dumeste à Altus Finance- sont convoqués en assemblée générale extraordinaire le 12 mars prochain. Il s'agit d'obtenir le feu vert pour une augmentation de capital de 216 millions de francs, par émission de 2 millions d'actions nouvelles, soit une augmentation de 39% du nombre de titres composant le capital.

Batif, dont la capitalisation boursière atteint 560 millions et la situation nette 550 millions, ne dispose plus que d'environ 50 millions de trésorerie nette. Ses actionnaires se prononceront aussi sur le changement de nom de Batif en Cauval Industries, permettant de se différencier du pôle immobilier du groupe Cauval-Dumeste.

 

 

La palais de Babol au Nord-Est de Téhéran au bord de la mer Caspienne:

 

Carte de Babol

 

Palais de Babol

 

 

La princesse Ashraf Palavhi avec Georges et Claude Pompidou à l'Elysée à Paris le 21 septembre 1971

Ashraf Princesse d'Iran 1971

 

 

La princesse Ashraf (à droite) avec son père, son frère jumeau Mohammad Reza et leur grande sœur la princesse Schams en 1928

Ashraf Princesse d'Iran

 

 

Acte de naissance de Robert Ducrocq créateur de l'agence de design à Paris où débuta Raymond Queffelec le 26/3/1911:

1911 acte de naissance à brest de Robert Ducrocq

 

Acte de décès de Robert Ducrocq à Paris le 7/2/1979:

IMG_4804

___________________________________________________________________________________________________________________________