D'ar Sadorn c'hwec'h warn ugent a viz Genver 2019

Demat d'an holl,

 

L'histoire de la ville et du port de Brest de Prosper Levot (1801-1878) parue en 1866, mentionne un "de Quevellec".

Monsieur "de Quevellec" représente la noblesse, il est nommé répartiteur d'impôts pour assurer l'exécution de l'édit du 28 août 1693.

Les deux autres répartiteurs étaient M. Roignant, recteur de Brest et M. Lars de Poulrinou, échevin, faisant fonctions de maire en l'absence de M. Le Dall de Kéréon, premier échevin.

Cet édit est relatif au paiement des droits de franc-fief, la création des offices, l'affranchissement des lods de ventes, l'établissement de la capitation et les logements militaires.

Le recouvrement de cet impôt d'une hauteur de 55.000 livres, fut opéré en quatre termes égaux, février et juillet 1694, février et juillet 1695

Les décideurs locaux, avaient parfaitement conscience que cet impôt interdisait le bon développement de leur ville de Brest et même mettait en péril les investissements en cours, l'entretien du port et autres infrastructures. Cet impôt suscitait donc un très fort mécontentement.

 

Pour cet auteur, "de Quevellec" est le nom du fief, la patronyme de cette personne est Le Ny.

Il écrit: "de Quevellec Le Ny", bien qu'il soit plus fréquent d'écrire "Le Ny de Quevellec".

 

Cependant, les chefs de nom et d'armes de la branche cadette des Le Ny se disaient sieurs de Kerellec et de Lesguen.

On connait un François Le Ny écuyer sieur de Lesguen qui était en 1688, bailli de Saint-Renan et Brest (archives du Finistère, série B cote 1671) d'où une fille unique et héritière Marie-Claude Le Ny (archives du Finistère, série B cote 1956).

Son frère puisné Guénolé Le Ny est sieur de Kerellec, advocat au Parlement (voir ci-dessous acte de décès).

François et Guenolé Le Ny sont nés respectivement les 8 septembre 1642 et 12 avril 1644, fils de Jean le Ny (conseiller du roy et son alloué en la juridiction de Saint-Renan et Brest) et de damoiselle Amette Gourio dame et sieur de Lesguen (Source: Tudchentil).

Un aveu du 7 décembre 1665 mentionne un Le Ny sieur de Kerellec: "advocat à la cour et sénéchal de la juridiction royale de Sainct-Renan et de Brest".

Lorsque Guennolé se remarie en 1688 (voir ci-dessous acte de mariage), il est sieur de K/ellec et de Lesguen, probablement suite au décès de son frère ainé mort sans héritier.

 

Les Le Ny de Coetlez forment la branche aisnée des Le Ny. Ils sont barons de Sainct-Jouan, sieurs de Trebry, de Leserfin, de Coëtudavel mais aucun n'occupa des fonctions administratives pour la ville de Brest à la fin du 18ème siècle.

Voici leurs armes respectives:

Le Ny branches Coetlez et Lesguen

 

Je retiens donc l'hypothèse qu'en 1693,  le répartiteur d'impôts représentant la noblesse était  Guennolé Le NY sieur de Kerellec et non pas sieur de Quevellec qui semble être une erreur de transcription.

 

Lennit mat

Youenn ar C'heveleg

Yac'h

__________________________________________________________________________________________________________________________

Pour en savoir plus sur ce blog lire:        Liste des articles du blog Queffelec a-drak

__________________________________________________________________________________________________________________________

Plan de l'article:

 

1) Histoire de la ville et du port de Brest de Prosper Levot (1801-1878)

2) Recherches sur les familles nobles, de Georges Monot (1880-1957)

3) Actes d'état-civil ou religieux

4) Plouguin Lesguen ou Lesven

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

1) Histoire de la ville et du port de Brest de Prosper Levot (1801-1878)

 

Histoire de Brest Levot 1866_1

Histoire de Brest Levot 1866_2

 

 

Trois pages permettant de visualiser les dépenses structurelles et courantes de la ville de Brest à ses débuts:

 

A comparer au 55000 livres d'impôt de "franc-lieux" que les répartiteurs avaient à charge de lever

Histoire de Brest Levot 1866_3

 

Histoire de Brest Levot 1866_4

Histoire de Brest Levot 1866_5

 

 

Page mentionnant "de Quevellec Le Ny" nommé répartiteur, représentant la noblesse de Brest :

Histoire de Brest Levot 1866_6

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

2) Recherches sur les familles nobles, de Georges Monot (1880-1957)

 

GMonot page de garde

 

 

Liste des volumes et des pages où l'on trouve mention des sources relatives aux Le Ny:

GMonot INDEX

 

 

Les Le Ny, branche de Lesguen:

GMonot D99_1

GMonot D99_2

 

 

 

Les Le Ny, branche de Coetlez:

GMonot D360_1

GMonot D360_2

GMonot D360_3

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

3) Actes d'état-civil ou religieux

 

 

Mariage à Landerneau paroisse de Saint-Houardon le 27 mai 1675:

Escuyer Guennolé Le Ny sieur de K/elec de la paroisse de Saint-Renan

Demoiselle Catherine Le Barzic dame de K/angoff de Landerneau Saint-Houardon

 

1675 M Guenole Le Ny à St Houardon

 

 

Bans et mariage à Brest-Recouvrance les 1er et 2nd mai 1688:

Noble escuyer messire Guenolé Le Ny sieur de K/elec et de Lesguen, veuf de la paroisse des Sept-Saints

Damoiselle Catherine Moisan dame du Stang de Recouvrance

 

1688 Bans Guenole Le Ny à Recouvrance

 

1688 M Guenole Le Ny à Recouvrance

 

 

 

 

Décès à Brest paroisse de Saint-Louis le 8 octobre 1723:

Messire Guenolé Le Ny seigneur de K/elec advocat au parlement agé de 80 ans, enterré dans l'église des Sept-Saints

1723 D Brest Saint-Louis

 

Décès à Brest paroisse de Saint-Louis le 2 mai 1726:

Demoiselle Marie Guillemette Le Ny de K/elec, agée de 36 ans, témoin sa soeur Madame de Boulainvillier

Sylvie Le NY qui épousa Louis de Boulainvilliers à Brest Saint-Louis le 20/11/1720

Les deux, filles de Guenolé Le Ny et de Catherine de Moysan.

1726 D Brest Saint-Louis

___________________________________________________________________________________________________________________________

4) Plouguin Lesguen ou Lesven

 

Source InfoBretagne.com:

Le manoir de Lesven. Les vestiges du château où naquit, vers 1465, saint Guénolé, ne consistent qu'en une motte de terre entourée d'eau, mais ce premier château    existait encore en partie en 1678, suivant un aveu qui en fait mention en    ces termes : Une vieille tour dite an Tour Moan, où il y avait    anciennement, du temps de monsieur saint Guénolé, un château ayant neuf pas, etc.. Ce lieu fut témoin d'un des miracles innombrables attribués, par le moine Gurdestin, à saint Guénolé.

La terre de Lesguen passa par alliance, à la fin du XVIème siècle, aux Le Ny de Coëtelez. Jean Le Ny, sr. de Coëtelez, bailli de Saint-Renan, mort en 1664, avait épousé Annette Gourio, de la maison de Rouazle, en Lannilis ; c'est donc du vivant de ces deux époux que fut peint le cartouche en question. Il est de tradition que la famille de Lesguen, dont le dernier représentant mâle a été tué à Quiberon, en 1795, descendait de Clervie, soeur de saint Guénolé. Cette tradition est appuyée sur un titre du IXème siècle, le cartulaire de Landévennec, suivant lequel les héritiers directs de Clervie lui succédèrent sous le roi Grallon, dans les héritages concédés à Frégan, près la rivière de Goat, en Saint-Brieuc, et aussi dans la possession de Lesguen et de ses dépendances, situées dans la paroisse d'Aber-Beniguet et dont la juridiction s'étendait depuis la mer septentrionale jusqu'à la rivière d'Elorn. Telles étaient la position de Lesguen et les limites de l'archidiaconé d'Ack, constituant le Bas-Léon.

 

 

 

Carte d'état-major:

Lesguen ou Lesven en  Plouguin avec château familial et au sud-ouest "Lesven bian"

Carte état-major Lesven

 

 

 Photographies anciennes du château actuel: 

CPA château de Plouguin

 

CPA château de Plouguin_2

 

___________________________________________________________________________________________________________________________