D'ar Sadorn pevarzek a viz Du 2014

Demat d'an holl,

 

Refonte de l'article initialement paru le 1er mars 2014.

 

Le centre culture Irlandais se trouve aujourd'hui dans les locaux du Collège Irlandais qui servit d'Hôpital pendant la guerre franc-allemande de 1870/1871.

Les archives de cet hôpital recèlent des fiches médicales de 195 soldats français soignés durant ce conflit.

Parmi eux nombre de bretons et parmi ces bretons, comme de bien entendu, un "Queffelec"

Ce soldat est Bigouden, il s'agit Michel Le Queffelec né le 16/12/1849 à K/ruc en Ploneour dont les ancêtres sont originaires du village de Plovan en Pays Bigouden.

Il a été hospitalisé le 16 février 1871 pour fièvre typhoïde.

 

 

Uniforme de mobile de la garde nationale française, 1870 Source internet, site anglais:

(French Garde Nationale soldier with Tabatiere rifle 1870)

French_Garde_Nationale_soldier_with_Tabatiere_rifle_1870-1-

 

 

Gardes Mobiles Bretons 1870 (Grande histoire de la Commune):

Gardes Mobiles Bretons 1870 Grande Histoire de la Commune

 

 

Plan de l'article:

1) Lignée patri-linéaire

2) Dossier médical

3) Liste des blessés sous Paris, pendant la période du siège 1870/1871

4) Le Centre culturel Irlandais

5) Photographies

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

1) Lignée patri-linéaire

 

Légende: ° = naissance, x = mariage, + = décès

 

Michel Le Queffelec x Marie Perrine LE FLOCH xx Marie Catherine LOUSSOUARN (° 16/12/1849 à K/ruc en Ploneour, x 17/10/1872 Ploneour Lanvern, + Marie Perrine 12/6/1897 à Ploneour Lanvern, xx 2/1/1898 à Combrit, + Michel 25/8/1909 à K/gadec vian en Combrit; tailleurs d'habits) d'où 10 enfants, fils de:

Michel Le Queffelec x Anne JEZEGUABEL xx Marie CABON (° 7/7/1815 à Ploneour, x 22/1/1837 à Ploneour Lanvern, + 29/4/1845 à K/lamen en Ploneour Lanvern, xx 25/6/1845 à Pont L'abbé, + Marie 12/12/1875 à Ploneour Lanvern, + Michel 10/5/1852 à K/ruc en Ploneour Lanvern) d'où 5 enfants, fils de:

Allour Le Queffelec x Catherine LE BERRE (° 15/3/1777 à Treffry en Treguennec, x 20 Messidor an VII à Ploneour, + Catherine 27/11/1834 à K/ruc en Ploneour Lanvern, + Allour 10/12/1836 à Pont L'abbé) d'où 6 enfants, fils de:

René Le Queffelec x Marie KERFIEST (° 20/11/1730 à Plovan, x 26/9/1758 à Treguennec, + 1/10/1779 à Treguennec Treffry), d'où 10 enfants, fils de:

François Le Queffelec x Marguerite LE REST (° #1700, x 26/9/1729 à Plovan, + 1/10/1739 à Plovan) d'où 4 enfants, fils de:

René Le Queffelec x Marie CLORENNEC (° #1675 Plovan, x # 1700 Plovan, + ? Plovan) d'où 6 enfants

? x ?

__________________________________________________________________________________________________________________________

2) Dossier médical:

 

Hôpital militaire irlandais de Paris_2

 

 

Dans la fiche des soldats malades/blessés par salle, son prénom n'est pas mentionné:

Hôpital militaire irlandais de Paris_4

 

 

Hôpital militaire irlandais de Paris_5

 

 

Dans la fiche individuelle se trouve ses nom/prénom/date de naissance/ses parents:

 

Fiche médicale Hôpital des Irlandais_1

Fiche médicale Hôpital des Irlandais_2

__________________________________________________________________________________________________________________________

3) Liste des blessés sous Paris, pendant la période du siège 1870/1871:

Dans cette liste on trouve un O. Quelvelec, il s'agit probablement d'un autre soldat Queffelec.

A suivre donc....

 

Blessés sous Paris 1870_1

 

Blessés sous Paris 1870_2

 

Le nom est orthographié Quelvelec, mais ce patronyme n'existe pas:

 Blessés sous Paris 1870_3

Le fichier INSEE des patronymes de France des personnes nées en France sur la période 1891/1990, ne contient pas ce patronyme:

 

Blessés sous Paris 1870_4

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

4) Le Centre culturel Irlandais:

 

La porte d'entrée du Collège des Irlandais en 1905:

 

Collège_des_Irlandais Photo 1909

Hôpital militaire irlandais de Paris_1

 

En 1775 les étudiants irlandais déménagèrent dans un nouveau bâtiment : un ancien hôtel particulier acheté en 1769 par Lawrence Kelly, alors préfet du collège des Lombards, et rénové spécialement pour les accueillir. Ce nouvel édifice était situé en plein cœur du quartier latin, rue du Cheval Vert. C’est le bâtiment actuel du Centre Culturel Irlandais. Les prêtres irlandais restèrent quant à eux dans le Collège des Lombards.

Cependant, la communauté étudiante irlandaise ne profita pas longtemps de ce nouvel édifice. Celui-ci leur fut confisqué pendant deux ans au cours de la Révolution française. À cette même époque, les lois anti-catholiques furent abrogées en Irlande, et les moines et étudiants purent de nouveau accomplir leur enseignement dans leur pays. Paris perdit ainsi son statut de destination privilégiée. Entre 1793 et 1802, le Collège des Irlandais devint une école pour jeunes Français.

Un arrêté du Consulat daté du 24 vendémiaire an X unifia les collèges irlandais de Toulouse, Bordeaux, Nantes, Douai, Lille, Anvers, Louvain et Paris et les fusionna en un seul établissement avec les collèges écossais de Paris et Douai. La fusion avec les communautés anglophones présentes à Paris, c'est-à-dire le Collège des Écossais et le Séminaire anglais, fut achevée en 1805. En 1807, la rue du Cheval-Vert fut rebaptisée rue des Irlandais par décret napoléonien.

Par la suite, le Collège des Irlandais suivit les méandres de l’histoire. Pendant une grande partie des XIXe et XXe siècles, le Collège reprit son activité de séminaire pour étudiants irlandais.

Durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871, il servit d’hôpital aux soldats blessés.

Il fut ensuite utilisé comme refuge par l’armée américaine en 1945, puis il fut occupé par le séminaire polonais entre 1945 et 1997.

Entre 2000 et 2002 furent lancés d’importants travaux de restauration du bâtiment. Le 18 octobre 2002 le Centre Culturel Irlandais de Paris fut inauguré. C’est le seul Centre Culturel Irlandais dans le monde. La création du Centre est une initiative du gouvernement irlandais. Son financement est assuré par une Fondation.

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

5) Photographies:

siege_paris_prussiens_bismarck

 

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________