D'al Lun unan ha tregont a viz Eost 2015.

Demat d'an holl,

 

Cet article fait suite à ma rencontre cet été avec Monsieur Marcel Kernaleguen de Ploaré petit-fils de Jean Queffelec dit "La Bécasse" marbrier à Ploaré.

M. Kernaleguen a, chez lui à Ploaré, de nombreux documents parfaitement classés et sur lesquels il revient régulièrement.

L'un de ses dossiers raconte l'histoire de sa famille Queffelec.

Son "chantier" actuel est le collectage des surnoms à Douarnenez. Déjà plus de surnoms 2000 recensés.

Son grand-père Jean Queffelec par exemple n'a jamais été appelé que par son surnom "La Bécasse", et c'est ainsi pour beaucoup à Douarnenez.

Dès mon arrivée M. Kernaleguen m'a invité à faire le tour du "quartier". Il habite à deux pas du cimetière de Ploaré, nous y sommes allés voir tout d'abord Laënnec l'inventeur du stéthoscope, puis Jean-Marie Le Bris héros national pionnier de l'aviation, puis les tombes familiales.

Avant de quitter le cimetière il me raconta l'érection de la porte monumentale ainsi que celle du monument aux morts la jouxtant. Il me révéla une pierre au ras du sol, gravée "Queffelec sculpteur", pierre invisible pour la plupart d'entre nous bien sur.

Face à cette porte, de l'autre côté de la rue Laënnec, au numéro 37, la maison où débuta la lignée des marbriers de Ploaré. Il n'y avait à l'époque ni maison rien qu'un atelier de taille, ni véritable rue rien qu'un chemin, ni goudron sur la chaussée bien sur.

De retour chez Marcel Kernaleguen, nous avons fait le tour des pièces et des objets qui ont fait l'histoire de sa famille.  

Certains de ces objets dont des portraits que vous verrez ci-après ont été rachetés par lui à des brocanteurs, car au décès de son oncle Gabriel Queffelec, comme souvent, par mésentente ou simplement par désintérêt les biens sont dispersés voire perdus.

Enfin, nous montons un escalier étroit jusqu'au grenier, et accédons au bureau de Marcel.

En fait, une chambre mensardée avec armoires, étagères, tables et bureau. On devine par la beauté et la rareté des objets négligemment exposés le véritable LIEU de recueillement, où, méticuleusement on détricote ce que l'on appris dans la journée, où l'on remet au propre et l'on range les précieuses informations collectées.

Entre deux anecdotes nous descendons boire un café.

Marcel, je vous remercie chaleureusement de votre accueil.

Je vous remercie au nom de tous les votres d'avoir gardé près de vous pour les préserver, tous ces souvenirs.

Trugarez vras Marcel

Cheun ar C'heveleg.

__________________________________________________________________________________________________________________________ 

Un précédent article raconte l'exhumation des époux Laënnec sous l'impulsion de l'association des amis du docteur René Théophile Laënnec.

Tout un groupe de citadins diplômés ont en 1934 fait appel au grand-père de Marcel, Jean Queffelec dit "La Bécasse", pour sortir les restes des époux Laënnec, trier leurs ossements et remettre le tout dans un cercueil de plomb.

Voici le lien d'accès à la première partie de l'article relatif à cette famille: Une lignée de marbriers Queffelec, Partie I [Famille Penhars]

__________________________________________________________________________________________________________________________

Plan de la Partie II:

1) Le cimetière

2) Le monument aux Morts

3) Les photographies anciennes avec La Bécasse

4) Jean Marie René Queffelec

5) Les enfants de Jean Marie René Queffelec (3ème génération)

6) Les enfants de la 4ème génération

7) Quelques objets

__________________________________________________________________________________________________________________________

 

1) Le cimetière

Le tombeau de Laënnec inventeur du stéthoscope:

DSCN1642

 

 

DSCN1641

 

 

DSCN1643

 

 

Le tombeau de Jean-Marie Le Bris, héros national, pionnier de l'aviation:

DSCN1649

 

Le tombeau de Jean Queffelec et de son épouse Marie LE BOT avec leur fille Marie Madeleine Queffelec épouse de Marcel Kernaleguen:

DSCN1646

 

DSCN1647

 

 

Le tombeau de Gabriel Queffelec et de son épouse Marie JOIN, avec leurs deux enfants Michèle et Gabriel-Michel:

DSCN1644

 

 

DSCN1645

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

2) Le monument aux Morts

 

 

DSCN1652

 

 

 

Avec en bas et à gauche de la porte, la pierre mentionnant le sculpteur Queffelec:

 

DSCN1650

 

L'arrière de la porte monumentale avec le monument aux Morts pour la France:

DSCN1648

___________________________________________________________________________________________________________________________

3) Les photographies anciennes:

Pour fixer les idées voici la lignée patri-linéaire de cette famille.

Légende: ° = naissance, x = mariage, + = décès

 

Gabriel Michel Jean Queffelec (°15/11/1954 à Douarnenez, x sans objet, + 27/10/1974 à Ploare agé de 20 ans, marbrier), fils de:

Gabriel Corentin Félix Marie Queffelec x Marie Henriette JOIN (° 19/11/1919 à Ploare, x 30/7/1945 à Douarnenez, + ?, marbrier) d'où 2 enfants

Jean Germain Gabriel Marie Queffelec x Marie Charlotte LESTEVEN (° 11/4/1913 à Ploare, x 6/1/1947 à Douarnenez, + 10/9/1997 à Douarnenez, marbrier), d'où 2 enfants.

Gabriel et Jean sont les fils de:

Jean Marie René Queffelec x Maria LE BOT (° 9/12/1887 à Ploare, x 9/4/1912 à Douarnenez, + 19/1/1974 à Douarnenez/Ploare, marbrier surnommé "La Bécasse") d'où 3 enfants, fils de:

Jean Pierre Queffelec x Anne Marie LE BESCOND (° 16/12/1852 à Locronan, x 22/9/1877 à Ploare, + 31/10/1933 à Ploare, tailleur de pierres) d'où 4 enfants, fils de:

Yves Queffelec x Marie Renée BRELIVET (° 9/10/1820 à Locronan Gorreguer, x 23/12/1849 à Locronan, + 28/11/1866 à Locronan, aubergiste) d'où 4 enfants, fils de:

Jean Louis Queffelec x Marie Anne DOUALLOU (° 19 Nivose an III à Guengat St Alouarn, x 18/2/1816 à Plogonnec, + 3/1/1830 à Penhars, garçon meunier) d'où 6 enfants, fils de:

René Quevelec x Marie LE GAUVEL ou GANNAT (° 21/2/1762 à Guengat St Alouarn, x 22/5/1787 à Guengat, + 23/1/1832 à Briec Ty carre, cultivateur à Gorreguer en Locronan en 1826) d'où 15 enfants, fils de:

René Le Queffelec x Louise LE HENAFF (° 22/9/1733 à Pluguffan, x 19/5/1761 à Guengat, + 15/7/1786 à Guengat) d'où 7 enfants, fils de:

René Le Queffelec x Marie BARRE (° 13/3/1696 à Pluguffan, x 7/1/1731 à Pluguffan, + 6/8/1752 à Guengat Métairie de St Alouarn) d'où 6 enfants, fils de:

René x Marie KERNILIS (° # 1670 à Penhars, x 15/2/1694 à Penhars, + ?) d'où 6 enfants, fils de:

Herve x Françoise PERENNES (° # 1635 à Penhars, x # 1664 à Penhars, + 4/4/1715 à Pluguffan K/guistin) d'où 10 enfants, fils de:

Herve x Jeanne LE COZ (° # 1610 à Penhars, x # 1630 à Penhars, +  ?) d'où 6 enfants, fils de:

? x ?

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Yves Queffelec x Marie Renée BRELIVET (° 9/10/1820 à Locronan Gorreguer, x 23/12/1849 à Locronan, + 28/11/1866 à Locronan, aubergiste)

L'auberge que tenait Yves à Locronan était juste à droite de l'église, sur le côté gauche de la rue qui remonte au Manoir de Kerguenolé (droit devant sur la photo ci-après):

 

 

DSCN1914

 

 

 

Jean Pierre Queffelec x Anne Marie LE BESCOND (° 16/12/1852 à Locronan, x 22/9/1877 à Ploare, + 31/10/1933 à Ploare)

Jean Pierre est décédé au cimetière de Ploaré, au travail, tombé le nez dans sa brouette.

1914, sur la photographie de gauche à droite: Jean LARVOR dit Jean Pouldeuil, Jean Marie René Queffelec et son père Jean Pierre Queffelec, dans leur atelier au n°37 rue Laënnec, avant la construction de la maison, face au cimetière actuel ex chemin vicinal n°4:

Les Queffelec et ouvriers_2

 

Sur ce même terrain acheté par Jean Marie René au numéro 37 rue Laënnec, son fils fils Gabriel Corentin Félix Marie fera construire sa maison aussi atelier et magasin:

DSCN1653

 

 

Jean Marie René résidait quant à lui au n°28 rue Laënnec:

DSCN1654

 

 

1911, Jean Marie René Queffelec, footballeur:

DSCN1674

 

 

Jean Marie René Queffelec x Maria LE BOT (° 9/12/1887 à Ploare, x 9/4/1912 à Douarnenez, + 19/1/1974 à Douarnenez/Ploare, marbrier surnommé "La Bécasse").

Le jour de leur mariage le 9 avril 1912 à Douarnenez, tout à gauche la mère du marié Anne Marie BESCOND:

DSCN1672

 

 

Maria LE BOT épouse de Jean Marie René Queffelec:

DSCN1665

 

Vers 1915, Maria LE BOT épouse de Jean Marie René Queffelec avec deux de ses enfants Madeleine née en décembre 1914 et Jean Queffelec né en avril 1913:

 

DSCN1666

 

 

 

Vers 1929, de droite à gauche: le photographe (barbu), Jean Marie René Queffelec, Francis MAROT, Maria LE BOT (épouse de Jean Marie René Queffelec), Anne Marie LE BESCOND (mère de Jean Marie René Queffelec), Jeanne AUDREN, Gabriel Queffelec, une inconnue, Madeleine Queffelec (tout en haut à gauche), Jean Queffelec:

Note: Jeanne AUDREN cousine germaine fille de tonton Victor AUDREN

DSCN1671

 

 

Vers 1937/1939: de gauche à droite Jean Germain Gabriel Marie Queffelec fils, Jean Marie René Queffelec père, Gabriel Corentin Félix Marie Queffelec fils, René KERSUAL fils, René KERSUAL père:

DSCN1686

 

Vers 1970, Jean Marie René Queffelec et son épouse Marie LE BOT, rue Laënnec à Ploaré:

DSCN1688

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

4) Jean Marie René Queffelec

 

1908, diplôme de timonier. Jean Marie René fut également vaguemestre lors de son service militaire car pour être "vago" il fallait savoir monter à bicyclette:

DSCN1676

 

DSCN1677

 

1911, Champion de l'Ouest, Jean Marie René a 24 ans, debout 2ème à partir de la droite (voir également article paru dans le n°7 des "Mémoires de la ville de Douarnenez):

Anecdote, le gars musclé tout à droite agenouillé au 2ème rang, ne faisait pas partie de l'équipe. Il est juste là pour "terroriser" les équipes adverses ! 

DSCN1658

 

DSCN1675

 

DSCN1660

 

 

1914/1918, Jean Marie René tout à droite:

DSCN1679

 

1918, Jean Marie René a d'abord fait Verdun puis, fut envoyé en Indochine dans les torpilleurs de Saïgon:

DSCN1661

 

DSCN1678

 

DSCN1662

 

 

24 octobre 1918 à Saïgon, Certificat de convalescence:

DSCN1683

 

DSCN1684

 

 

Quelques objets ramenés de Chine:

DSCN1663

 

Jean Marie René Queffelec est mort 3 fois !

La première fois lorsque sa plaque de soldat (alors tenue au poignet par un bracelet) portant ses nom et matricule fut retrouvé perdue dans la terre, la deuxième fois lorsqu'un voisin dénommé lui aussi Queffelec décéda et l'on annonça alors le décès de Jean Marie René, et enfin une troisième fois, la bonne sur laquelle il n'est pas revenu:

DSCN1681    DSCN1682

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

5) Les enfants de Jean Marie René Queffelec (la 3ème génération) 

Pour aider voici tout d'abord un extrait du tableau généalogique de cette famille:

 

DSCN2483

 

Marie Madeleine x Marcel KERNALEGUEN (° 18/12/1914 à Douarnenez, x 15/2/1941 à Ploaré, + Marcel ?/1976, + Marie Madeleine 1/9/2001)

24 Mai 1936, les Gras à Douarnenez, Madeleine en costume de Bohémienne:

DSCN1703

 

DSCN1704

 

 

Le 15/2/1941 mariage de Marie Madeleine Queffelec avec Marcel Kernaleguen à Ploaré.

A droite de la mariée, la demoiselle d'honneur est Mlle Le Floc'h de la famille des mareyeurs de Douarnenez

A droite de la demoiselle d'honneur, l'un de deux frères de la mariée, Gabriel ou Jean, les deux marbriers.

Au pied de M. Queffelec, le petit garçon blond se trouve Théo Kernalaguen fils d'un cousin du marié.

La fille de Théo épousera M. Pierre Saouzanet repreneur de l'affaire des frères Queffelec lorsqu'ils prendront leur retraite.

C'est M et Mme Pierre Saouzanet qui ont eu la gentillesse de me communiquer cette photographie.

Madeleine Queffelec mariage 15 février 1941 Ploare

 

 

Jean Germain Gabriel Marie Queffelec x Marie Charlotte LESTEVEN (° 11/4/1913 à Ploaré, x 6/1/1947 à Douarnenez, + Jean 16/9/1997 à Douarnenez). Jean eut des problèmes aux hanches. Toujours il refusa de se faire opérer, ce qui l'amena à marcher quasiment plié en deux sur la fin de sa vie.

1924, la communion de Jean:

DSCN1692

 

Vers 1933, Jean Germain Gabriel Marie Queffelec:

DSCN1693

 

Vers 1937, Jean Germain Gabriel Marie Queffelec militaire:

 

DSCN1694

 

 

Jean Germain Gabriel Marie Queffelec fut invité à participer à la 2ème guerre mondiale. Liste de prisonniers sur laquelle figure son nom, et celui de ses parents et leur adresse à Ploare:

DSCN1695

DSCN1696

 

1947, son mariage avec "Mimie" LeSteven:

DSCN1697

 

Gabriel Corentin Félix Marie Queffelec x Marie Henriette JOIN (° 19/11/1919 à Ploaré, x 30/7/1945 à Douarnenez, + > 2000).

1930, sa communion:

DSCN1708

 

1934, le certificat d'études:

DSCN1709

 

1937, marin:

DSCN1707

 

La Galissonnière sur laquelle il naviga:

DSCN1710

 

1940, les diplômes militaires, certificat de pointeur d'artillerie et Brevet élémentaire de canonnier:

DSCN1711

 

DSCN1712

 

 

30 juillet 1945 à Douarnenez, mariage de Gabriel Corentin Félix Marie avec Larie Henriette JOIN. Deux photographies, l'une avec la famille, l'autre avec les copains:

DSCN1717

 

DSCN1720

 

 

Gabriel père au travail:

DSCN1713

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

6) Les enfants de la 4ème génération

 Environ 1960, Jean Marie René Queffelec entre ses petits fils (les 2 fils de son ainé Jean Germain Gabriel Marie)

 A gauche Bernard-Gabriel (° 18/4/1950 à Douarnenez) et à droite Jean-Charles (°12/6/1948):

DSCN1698

 

 

Environ 1970, Bernard-Gabriel Queffelec:

DSCN1699

 

Leurs certificats d'études:

DSCN1700

 

DSCN1701

 

 

Environ 1968, Jean Marie René Queffelec avec son fils Gabriel Corentin Félix Marie et le fils de ce dernier Gabriel Michel Jean Queffelec:

DSCN1689

 

Gabriel Michel Jean Queffelec:

DSCN1723

 

 

La fin tragique d'une grande lignée de marbriers, tailleurs de pierres:

Gabriel-Michel, fit son apprentissage dans le nord Finistère, lors de son service militaire qu'il fit à Vougeret (entre Plomodiern et Châteaulin, aujourd'hui école de Gendarmerie) il eut une permission à la Toussaint pour aider ses parents.

Cette permission est aussi donnée par exemple aux fils de cultivateurs pour aider à la moisson.

Un camarade de Gabriel-Marie l'invita pour une soirée. Sur le trajet ils eurent un accident de voiture. L'accident dut avoir lieu à très grande vitesse car la voiture entra en collision avec un poteau EDF, que l'on retrouva encastré dans la voiture en lieu et place du passager avant, là où était Gabriel-Michel.

La roue de secours fut éjectée de la voiture, alla se claquer dans une maison en contre-bas et rebondit ensuit sur plusieurs centaines de mètres.

Lui fut tué, son camarade conducteur imprudent fut épargné.

C'est ainsi que s'éteignit cette belle lignée de Queffelec, 4 générations de tailleurs de pierres et marbriers.

 

 

DSCN1722

___________________________________________________________________________________________________________________________

7) Quelques objets:

 

Croquis d'Henry Cheffer

DSCN1656

 

 

Henry Cheffer était ami de la famille, sa maison jouxte le cimetière de Treboul où tant de tombes sont signées Queffelec.

Vue depuis le cimetière de Treboul, cette maison en pierres de taille, face à la mer avec, à ses pieds, la plage de Treboul:

PICT9259

 

Vue depuis la plage avec sa plaque commémorative:

PICT9257

 

La plaque commémorative:

PICT9255

 

Jean Marie René Queffelec fut appelé à construire des monuments aux morts après la guerre 14/18 dont celui de Kerlaz, Ploare, etc....

Pour celui de Kerlaz, Jean Marie René Queffelec proposa de sculpter une statue d'une mère éplorée sur la base de deux croquis qu'Henry Cheffer avait eu la gentillesse de lui faire.

Son projet ne fut pas retenu car trop cher. Seul un des deux croquis est toujours en possession de M. Kernaleguen.

 

Petite biographie WIKI de Henry Cheffer:

Sa grand-mère, Thérèse Cheffer, était la sœur de Marie Cheffer, mère d'Auguste Rodin. Sorti de l'École des beaux-arts de Paris où il fut l'élève de Léon Bonnat et de Jean Patricot, il est lauréat du prix de Rome en gravure de 1906. Sociétaire du Salon des artistes français, il expose exclusivement dans ce salon. Il illustre des livres et collabore durant vingt-cinq pour L'Illustration. Les banques d'Algérie française, de Tunisie, des Pays-Bas et des Inde néerlandaises font appel à lui pour la conception graphique de leurs billets.

En 1911, il grave son premier timbre. Il travaille pour la Perse, la Belgique (dont le timbre à l'effigie d'Albert Ier en tenue de soldat), le Luxembourg, le Danemark et l'Espagne, avant d'être engagé dans des projets pour les postes françaises en 1929. Ses deux premiers timbres français ont été : Le port de La Rochelle et Le Pont du Gard ; beaucoup de ses timbres ont eux aussi porté des sujets touristiques. En 1931, il dessina des projets de timbres pour l'Exposition coloniale internationale de 1931 : une scène typique par colonie. Mais, ils ont été refusés au profit de deux motifs seulement. En 1933, il voit émettre son Aristide Briand imprimé en typographie.

En 1954, son projet de Marianne pour le timbre d'usage courant est refusé. Après sa mort, ce projet a été choisi finalement en 1967, c'est la Marianne de Cheffer.

 

 

Les imprimés de la marbrerie:

 

DSCN1690

 

DSCN1691

 

DSCN1724

 

Les pierres tombales avaient du temps de Jean, le nom Queffelec sculpté dans le granite. Puis vint le temps des étiquettes rivetées ou collées:

DSCN1715

 

Des objets publicitaires, l'exemple d'un répertoire d'adresses et téléphone au format poche, tout mignon:

DSCN2524  DSCN2526

 

Marcel Kernaleguen fit faire pour le 3ème millénaire des timbres  avec le portrait de ses ancêtres Queffelec:

DSCN1669

 

DSCN1667

 

DSCN1668

 

___________________________________________________________________________________________________________________________