D'ar Sadorn 29 a viz Here 2016

Demat d'an holl

 

Le patronyme Queffelec se traduit bécasse en Français, Kefeleg en Breton, cyffylliog en Gallois.

L'une des hypothèses de l'origine de ce patronyme est liée à la vie de la bécasse qui se plait dans le milieu des taillis. Là où les souches se mêlent et s'entremêlent.

 

les souches vivantes

les-souches

 

Or la souche se dit Kef en Breton.

Ce mot fut transcrit de bien des manières par les préposés religieux et civils affectés aux enregistrements des baptêmes/naissances, mariages et sépultures/décès.

 

Le propos de cet article est de présenter le patronyme QUEFF et ses dérivés QUEF, COEF, COEFF, CUEFF, CUFF.

Les mutations de ces patronymes de l'un vers l'autre sont multiples.

Je présente une mutation héréditaire de QUEFF à COEFF pour exemple au §1.

 

Les patronymes QUEFF (LE), QUEF (LE)  furent par le passé fréquents: 638 mariages sur 4 siècles presque exclusivement dans le Pays du Leon.

Ces deux patronymes se sont effondrés en nombre tout au long du 19ème siècle. Je n'ai pas l'explication pour l'instant.

Les patronymes COEFF (LE), COUEFF (LE) furent plus rares: 70 mariages sur 4 siècles presque exclusivement dans le Pays du Leon.

Les patronymes CUEFF (LE), CUEF (LE) furent par le passé fréquents:  1702 mariages sur 4 siècles. De manière surprenante il ne s'est pas implanté en Cornouaille et resta cantonné au Leon jusqu'à la fin du 19ème siècle. Ce patronyme reste de nos jours fréquent.

Le patronyme GUEF (LE): 3 mariages sur 4 siècles en Finistère. Tous les 3 sont des mutations des patronymes Queff ou Cueff. Ce patronyme semble définitivement éteint de nos jours.

Le patronyme GOUEFF (LE): 4 mariages en Finistère sur 4 siècles. Deux sont des erreurs de transcriptions (ex Goff et ex Cueff). Les deux autres porteurs sont originaires du Morbihan. De nos jours le patronyme Le Goueff est encore porté en Morbihan. 

 

Evolution des familles QUEFF

 

 

_________________________________________________________________________________________________________________________

Plan de l'article:

1) Lorsque le patronyme QUEFF devient COEFF

2) Expansion du patronyme QUEFF et de ses dérivés

3) Qu'en disent les linguistes

4) Qu'en dit Laou kef coz

5) Le toponyme QUEFF

__________________________________________________________________________________________________________________________

 

1) Lorsque le patronyme QUEFF devient COEFF

 

Nous avons vu que dans le Tregor-Goëlo, le patronyme QUEFFELEC muta en GOEFFLEC et en GUEFFLEC.

Ces deux patronymes quoique rares sont toujours portés de nos jours.

 

Voici un exemple de mutation du patronyme QUEFF en COEFF.

Cette mutation intervint suit à un déménagement de la famille QUEFF/LESTEVEN de Plounevez-Lochrist à Ploudaniel entre 1846 et 1850.

Carte Ploudaniel-Plounevez-Lochrist

 

 

1842 mariage à Plounevez-Lochrist de Pierre Marie QUEFF x Marie-Françoise LESTEVEN, lui fils de Yves QUEFF x Marie Françoise Yvonne CORRE:

Témoins: Alain QUEFF et Pierre QUEFF oncles du contractants tous deux agés de 46 ans 

Queff 1842 M Queff_Lesteven

 

 

1843 à Plounevez-Lochrist, naissance de Marie-Jeanne QUEFF fille de Pierre QUEFF x Françoise LESTEVEN:

Queff 1843 N Marie Jeanne

 

 

 

1845 à Plounevez-Lochrist, naissance de François-Marie QUEFF fille de Pierre QUEFF x Françoise LESTEVEN:

Sont présents Yves QUEFF agé de 65 ans et autre Yves QUEFF agé de 30 ans tous les deux cultivateurs à Plounevez-Lochrist

Queff 1845 N François Marie

 

 

 

1872 à Ploudaniel, mariage de Yves COEFF (° 5/6/1848 à Ploudaniel) x Marie-Jeanne CALVEZ, lui  fils de Pierre COEFF x Françoise LESTEVEN (+ 2/2/1851 à Ploudaniel):

 

1872 Mariage à Ploudaniel

 

 

Le couple Yves COEFF / Marie-Jeanne CALVEZ aura 3 enfants:

Marie COEFF née en 1873 à Ploudaniel, mariée en 1912 à Guipavas avec Louis-Marie LE ROUX

Yves COEFF né en 1876 à Ploudaniel, marié en 1900 à Brest avec Marie-Josèphe BONIN

Sébastien COEFF né en 1883 à Ploudaniel, décédé en 1888 à Ploudaniel.

 

Le couple Yves COEFF / Marie-Josèphe BONIN aura 4 enfants:

Les quatre enfants naissent COEFF en 1901/1903/1908/1909.

 

La mutation de QUEFF en COEFF est, dans ce cas, devenue héréditaire.

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

2) Expansion du patronyme Queff et de ses dérivés

 

Les cartes ci-après donnent le nombre des naissances par tranche de 25 années et le rang des communes du Finistère par ordre décroissant des naissances.

 

Les trois patronymes QUEFF, COEFF et COUEFF sont rares et donne moins de 15 naissances par tranche de 25 années. De plus, ils sont exclusivement nord-finistériens (commune du Pays du Leon).

On voit que dans la tranche d'années 1891/1915 ces patronymes ont peu bougé géographiquement depuis la nuit des temps.

 

Répartition du nom COEFF

Répartition du nom COEFF_2

 

 

 

Répartition du nom COUEFF

Répartition du nom COUEFF_2

Répartition du nom QUEFF

Répartition du nom QUEFF_2

 

 

Les patronymes CUFF et CUEFF donne 400 à 500 naissances par tranche de 25 années.

Eux aussi sont spécifiquement du Nord-Finistère (Pays du Leon).

Par contre dans la tranche d'années 1891/1915 on perçoit déjà l'attirance de PARIS et ses grands travaux (métropolitain, le gaz, l'électricité, les entreprises industrielles...)

 

 

Répartition du nom CUEFF

Répartition du nom CUEFF_2

Répartition du nom CUEFF_3

 

 

 

Répartition du nom CUFF

Répartition du nom CUFF_2

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

 

3) Qu'en disent les linguistes

 

Le document ci-après m'a été donné par un habitant du village Cyffylliog (Pays de Galles) en 2007.

Sir Ifor Williams explique le lien entre "Cyffylliog" et la souche "Cyff".

Au paragraphe suivant §4, un Breton, Guillaume QUEFFELEC l'explique de la même manière.

 

L'objectif de l'auteur, Sir Ifor Williams, est de faire comprendre le sens originel du mot pour éviter sa mutilation due à la pré-éminence de la langue Anglaise sur le Gallois.

Sir Ifor Williams assure qu'une image de la vierge Marie datée du 17ème siècle la montrait dans une souche de chêne, et qu'elle se dénommait Keffylh derw ou Cyffyl derw.

Pour l'auteur voici comment le mot Cyffylliog s'est construit:

Cyff:      veut dire souche (keff en Breton)

yll:         veut dire "petit" (bichan en Gallois, bihan en Breton)

iog:        veut dire beaucoup (amplificateur "oc" en Breton Léonard, "ec" en Breton Cornouaillais)

 

 

IMG_2875

IMG_2874

 

 

 

IMG_2899

IMG_2900

 

 

IMG_2876

IMG_2877

 

 

 

 

 

IMG_2878

 

IMG_2879

IMG_2880

 

 

 

 

 

IMG_2881

IMG_2882

IMG_2883

 

IMG_2884

 

 

 

 

IMG_2885

IMG_2886

  

 

 

IMG_2892

Guénolé Le Menn ne présente pas le patronyme QUEFF ou COEFF trop peu porté.

IMG_2893

 

 

 

IMG_2894

IMG_2896

IMG_2897

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

4) Qu'en dit Laou Kef Coz

 

Guillaume Queffelec ou "Laou Kef Coz", qui signe également "Laou ar c'heveleg":

 

Laou ker coz

 

Laou Kef Coz m'a reçu chez lui à Quimper cet été.

Ce fut pour moi une magnifique rencontre car Laou est un homme érudit, passionné, il aime à transmettre à expliquer.

J'écrirai prochainement un article sur sa famille, ses origines, ses passions: les abeilles, l'hydromel, le gui et les vertus des plantes.

Pour le moment je présente ci-après quelques uns de ses mots expliquant l'origine du notre patronyme Queffelec.

 

Kef est la souche, racine vivante

Ar c'hef coz comme on dit en Breton, la vieille souche

Kefeg, l'endroit où il y a de nombreuses souches

Selon le dictionnaire d'Albert Deshayes "queffioec" = kef +iou + eg (amas de troncs)

Selon le livre de Bernard Tanguy, "parc-queffiec" en Plonevez-du-Fou et quevioc/queffiac dans les Côtes-d'Armor

La bécasse se plait plutôt dans les taillis coupés et qui ont repoussé

Elle est là où les souches sont abondantes

Kefeg lec'h, c'est l'endroit où il y a beaucoup de souches, d'où le mot kefeleg

Ar kefeleged, là où les kefeleg sont nombreux

Kefelou est le pluriel de kefeleg avec le "ou" qui veut dire "ceux que l'on connait" --> a donné le patronyme Queffelou

Kefeleienn est le pluriel de kefeleg --> a donné le patronyme Queffelean

Idem pour le mot  "champ": le breton connait deux pluriels, et fait la différence entre "parkou" les champs que l'on connait,  et "parkeier", les champs en général.

Keveloc, porte le suffixe "loc'h" qui veut dire une "barre à mine" qui sert de levier pour dessoucher les arbres

Digueffet veut dire dessoucher un arbre

An allarc'h digueffe, la charrue pour enlever la souche

Sklos, souche racinée mais morte

Le dictionnaire de François Vallée cite "sklos-itu" paille de blé noir, "sklosenn" arracher une branche par le noeud

Le dictionnaire de Jules Gros cite "sklos" de tige, tronc a dérivé au sens figuré en "carcasse" 

Sklochou, le pluriel, un bon tas  pour faire du feu

 

Je suis personellement émerveillé par la richesse de la langue Bretonne.

Chaque "pays" recèle une multitude de mots et d'expressions d'une richesse inouïe.

Les hommes comme Laou kef coz sont intarissables sur les domaines qu'ils connaissent.

Une vraie fontaine de jouvence pour un passionné comme moi.

Trugarez d'an aotrou Kef Coz

Youenn ar c'heveleg

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

5) Le toponyme QUEFF

 

Le linguiste Bernard TANGUY présente dans son ouvrage "les noms de lieux bretons" de multiples dérivés de QUEFF:

 

IMG_2887

 

IMG_2888

 

IMG_2889

 

 

Quelques exemples de QUEFF en toponymie:

 

Queff Yaouanc:cité pour une naissance en Le Cloître Saint-Thegonnec dès 1765

Queff du et queff duen:cité pour une naissance en Garlan dès 1831

Queff:cité pour une naissance en Botsorhel dès 1847, en La Martyre dès 1866, en Saint-Thegonnec dès 1869

Queff Saint-Laurent:

cité pour une naissance en Plouagat Moysan dès 1854

Queff ar manac'h:

cité pour une naissance en Landeleau dès 1871

Keff:

cité pour une naissance en Guiclan dès 1681, en Saint-Thegonnec dès 1878, en Quemeneven dès 1889

Keff du:

cité pour une naissance en la Forest Landerneau dès 1915

Cueff:

cité pour une naissance en La Martyre dès 1896

 

 

Visualisation sur les cartes de Cassini et IGN:

 

Le keff à Loc Eguiner Saint-Thegonnec:

 

le keff à loc eguiner st thegonnec

 

 

Le queff en Botsorhel:

 

Le queff en botsorhel

 

 

 

Le queff en La Martyre:

 

Le queff en la martyre

 

 

Le Queff en Trebrivan:

 

Le Queff en Trebrivan

 

 

 

Pen an queff à Plougonver:

 

Pen an queff à Plougonver

 

 

Queff du en Garlan:

Queff du en Garlan

 

 

 

Queff du en la forêt landerneau:

Queff du en la forêt landerneau

 

 

 

Queff yaouanc en Le-Cloitre-Saint-Thegonnec:

Queff yaouanc en le Cloitre st thegonnec

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________